Claire Bonnefond
Journaliste web freelance
Abonné·e de Mediapart

232 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 mars 2018

La vie..

.Pensée du soir

Claire Bonnefond
Journaliste web freelance
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La course à l'ovulation est lancée...neuf mois et un nouvel être atterri dans les bras de parents aimants ou pas...c'est déjà la loterie, la chance ou la malheur....il tête sa mère comme l'enfant Jésus, plein de bonheur et d'espoir, grandit, marche, parle, sourit, aime...couvez il doit commencer son apprentissage et accoucher lui même d'idée ou d'assimilation...c'est la découverte de l'école, de sa force de caractère. La vie joue déjà avec ses nerfs, il est bon pour la santé d'être frustrer..quand va-t-il démissionner, peut-être jamais ou se résoudre à subir l'échec, un travail alimentaire une vie simple mais sans saveur....ou il a le choix de se battre construire, transpirer atteindre le sommet mais lequel...moi j'essaye de ne pas me perdre....A vouloir réussir ne se perd-on pas un peu  quand même.?Faut rester soi mais s'adapter tel un animal de compagnie, doux et ferme à la "foie"...pour survivre dans cette jungle interminable de "je dois faire" ou "je dois être"...vient le temps de son premier job et de sa première relation sexuelle...il est dans tous ses émois Oui, il aime le plaisir de la chair, du sang même, du pouvoir, de la drogue...la gloire passe et toi tu trépasses...les stars ont font les frais..Artiste ou pas...Politicien...tu prêches mais à 30 ans c'est l'heure du bilan de la joie mais du dégoût aussi la vie c'est quoi pour toi...un passage mais quel passage...une survie,  une lutte, le feu, la force, la puissance, l'honneur, les armes moi je ne les rends jamais..pas de coup portés aux autres mais de la patience et de la confiance au temps...il fait son oeuvre...viens le temps de poser ses valises, mariage, bébé, enfant, le temps de la sagesse..le corps devient plus gras, moins agile où sont mes 20 printemps...perdu dans la spirale du temps...mais pour tous la même trajectoire, un  passage de relais pour toujours mieux faire en tout cas je l'espère, ne plus reproduire les erreurs du passé Auschwitz, devenir écolo, protéger ses petits, manger mieux, boire moins mais le luxe ne cesse de nous hanter...foutu Tv....la vie passe, la transmission se fait..les premières rides, les premiers cheveux blancs, tout fou le camps, les dents, une descente est amorcée mais quelle descente...l'éternité au bout du chemin..je suis pierre et tu es pierre...Alors un seul mot construit pour ne rien oublier de cette vie de peine et de joie!!! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Chez Lidl, la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause. Premier volet d’une enquête en deux parties. 
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
« Les intérimaires construisent le Grand Paris et on leur marche dessus »
Des intérimaires qui bâtissent les tunnels du Grand Paris pour le compte de l’entreprise de béton Bonna Sabla mènent une grève inédite. Ils réclament une égalité de traitement avec les salariés embauchés alors qu’un énième plan de sauvegarde de l'emploi a été annoncé pour la fin de l’année. 
par Khedidja Zerouali
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant
Journal — Migrations
En Biélorussie, certains repartent, d’autres rêvent toujours d’Europe
Le régime d’Alexandre Loukachenko, à nouveau sanctionné par l’UE et les États-Unis jeudi, semble mettre fin à sa perverse instrumentalisation d’êtres humains. Parmi les nombreux exilés encore en errance en Biélorussie, certains se préparent à rentrer la mort dans l’âme, d’autres ne veulent pas faire machine arrière.
par Julian Colling

La sélection du Club

Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé