Petite brief sur la médecine, médecine douce et alternative

Il faut impérativement se soigner et consulter régulièrement un médecin. Prendre des cachets ou suivre un protocole de soin pour vaincre un cancer. Pour un burn-out se diriger vers un psychologue ou un psychiatre mais prendre soin de soi c'est au quotidien! D'autres solutions restent complémentaires...

Je rappelle que voir pour tout problème de santé un médecin, titré et conventionné reste votre meilleure chance de guérison après la médecine alternative vous permet de vous dés-angoisser de vos peurs et appréhender la maladie plus sereinement...@ tester donc!

Votre adolescent souffre de stress à cause d'examen à répétition. Une sophrologue peut l'y aider à gérer son émotionnel. Voici une définition de cette médecine douce 

La sophrologie est une méthode psychocorporelle utilisée comme technique thérapeutique ou vécue comme une philosophie de vie. Elle a été conçue par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo et est inspirée de techniques occidentales comme orientales. Le terme SOPHROLOGIE, inspiré du grec ancien*, signifie étude de l’harmonisation de la conscience.

Méthode exclusivement verbale et non tactile, la sophrologie emploie un ensemble de techniques qui vont à la fois agir sur le corps et sur le mental. Elle combine des exercices qui travaillent à la fois sur la respiration, la décontraction musculaire et l’imagerie mentale (ou visualisation). Toutes ces techniques permettent de retrouver un état de bien-être et d’activer tout son potentiel. La sophrologie permet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et d’affronter les défis du quotidien avec sérénité.

*sôs : harmonieux; phren : l’esprit; logos : science

qu'est ce que la sophrologie

L’origine de la méthode

Les inspirations de la sophrologie sont multiples et son fondateur a puisé dans des techniques qui existaient déjà dans les années 60. Du côté des techniques occidentales qui ont inspiré la sophrologie, on retrouve l’hypnose ainsi que les techniques de relaxation et de suggestion positive, comme la méthode Coué. Alfonso Cayceo s’est également enrichi lors de ses voyages en Orient de méthodes orientales comme la méditation, le yoga et le zen. Il a fait de cette technique un véritable carrefour entre l’Orient et l’Occident.

A partir de toutes ces inspirations, son fondateur a créé une méthode unique et a codifié un ensemble d’exercices de façon très claire et précise. Il a défini des exercices de relaxation dynamique qui sont des mouvements doux associés à la respiration et a mis au point des sophronisations qui sont des visualisations guidées par la voix du sophrologue.

Aujourd’hui, tous les sophrologues possèdent la même boite à outils qu’ils mettent à disposition de leurs clients pour répondre à leurs différents besoins.

Un burn-out ou une addiction (cigarette, alcool, l'alimentation morbide etc) l'hypnothérapie et les massage reste une bonne solution pour calmer vos maux Qu’est-ce que l’hypnose ?

par Antoine Bioy, Docteur en psychologie

L’état hypnotique

Chacun a pu faire l’expérience d’un roman dont la lecture consciencieuse permet de nous évader, ou celle d’une suspension hors du temps à force de contempler le mouvement des vagues, etc. En bref, chacun a pu faire l’expérience d’un état de conscience modifiée (différent donc de l’état de veille habituelle). L’état hypnotique est précisément ce moment de conscience où les choses sont perçues autrement. Depuis la seconde moitié des années 90, cet état a été identifié et caractérisé en imagerie cérébrale (IRM fonctionnelle et PET-Scan), attestant ainsi de son existence réelle. Scientifiquement, on peut maintenant affirmer que l’état hypnotique est une réalité.

Se mettre en état d’hypnose, ou faire de l’hypnose avec un praticien, c’est reproduire intentionnellement cet état de conscience avec un objectif qui varie selon le cadre dont il est question (détente, soin, évolution personnelle…).

L’état hypnotique étant la reproduction d’un état naturel et spontané, tout le monde peut y avoir accès, mais pas forcément de la même façon. Si la plupart des individus répondent bien à des suggestions verbales directes, d’autres auront besoin d’une approche indirecte pour provoquer l’état de conscience modifiée recherchée.

Par contre, l’apprentissage de la méthode et sa répétition régulière permet à chacun de pouvoir entrer avec de plus en plus d’aisance et de rapidité en hypnose : comme pour un sport, plus on s’exerce et plus on progresse !

Les applications de l’hypnose

Dans le champ de la santé, ses applications sont essentiellement la médecine de la douleur et la gestion des troubles anxieux (du stress à la phobie, en passant par les troubles de l’affirmation de soi ou encore les états de panique). On utilise également l’hypnose à visée de changement de comportements de dépendance, comme le tabagisme ou les troubles de l’alimentation. Mais d’autres applications sont possibles à la fois dans le champ du somatique (dermatologie, gastroentérologie…) et dans celui de la psychopathologie (troubles de la personnalité, troubles de l’humeur…).

Une méthode complémentaire pour les professionnels de la santé

La pratique de l’hypnose vient en complément des méthodes développées par le praticien dans sa culture professionnelle d’origine (médecin, infirmier, psychologue…).

L’hypnose et l’hypnothérapie ne sont pas des disciplines en soi, mais des méthodes complétant les approches propres à une profession médicale, paramédicale ou psychologique données. Ce qui explique que pour résoudre un problème de santé, il est important de consulter avant tout un professionnel de santé qui choisira les méthodes les plus appropriés (dont l’hypnose fait partie) pour aider à résoudre la difficulté présentée par le patient.

La façon dont l’hypnose agit est maintenant connue : elle permet, par un jeu attentionnel impliquant l’imaginaire des patients, de revisiter la réalité et la façon dont le patient la perçoit. Ceci a pour effet de diminuer l’importance des symptômes d’un certain nombre de pathologies, et de développer chez l’individu des comportements inédits, lui permettant de mettre à distance le motif d’une souffrance, voire dans certains cas, de la résoudre. L’hypnose  permet à une personne de prendre soin de soi  et de développer pour se faire des dispositions internes et comportementales nouvelles.

 Consulter un psychologue ou un psychiatre reste, outre des caché, parler et être écouté permet d'avancer sur le chemin de guérison d'une agression, de problème de stress ou d'hyperactivité  Le psychiatre est un médecin. Le psychiatre a passé avec succès le concours de médecine puis, durant son cursus, s'est orienté dans l'étude des troubles psychiatriques. Comme le psychologue, il propose des entretiens thérapiques, mais lui peut prescrire des médicaments (antidépresseur, anxiolytique...). De nombreux psychologue sont présent dans les missions locales ou le CCAS quant au psychiatre, il est remboursé dans un parcours de soin. Donc pas de panique, pour ceux qui n'ont pas d'argent..des solutions s'offrent à vous et renseignez-vous sans foncer!

Pour ceux qui ont un traitement lourd lié à un cancer, la réflexologie peut vous aider à lutter contre les effets secondaires difficiles à supporter (voir aussi la médecine chinoise qui est bien complémentaire)

Réflexologie plantaire (tiré de santé magazine)

La réflexologie plantaire est une méthode thérapeutique qui utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Le pied est une représentation miniature du corps humain où chaque zone du pied correspond à un organe ou une partie de corps humain. La réflexologie soulage le corps par le pied.

Réflexologie plantaire

Origine de la réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire est une discipline millénaire de type massage consistant à stimuler des points réflexes situés au niveau des pieds. Elle était pratiquée dans la Chine ancienne. Les Chinois ont toujours accordé au pied une place importante dans le corps humain. D’ailleurs, l’étymologie du mot « pied » signifie pour eux « partie du corps qui sauvegarde la santé ».

La civilisation ancestrale égyptienne connaissait également cette médecine traditionnelle. Une fresque retrouvée dans la tombe du médecin Ankmahor, datant de 2 300 avant notre ère, représentait déjà des personnages manipulant des pieds.

En Occident, il faudra attendre 1913 pour que le docteur William Fitzgerald introduise la réflexologie. Il découvre que la pression de certains points du pied a des répercussions sur des zones précises du corps. Partant de ce constat, il établit le concept de “théorie des zones” et divise le corps en dix zones d’énergie.

Son assistante, Eunice Ingham, a amélioré et vulgarisé sa théorie. Elle est l’auteure du premier traité de réflexologie moderne, dans lequel elle établit une cartographie détaillée des pieds.

Principe de la réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire vise à activer le processus d’autoguérison du corps. A chaque zone du pied correspond un organe ou une fonction du corps humain. En stimulant manuellement ces zones réflexes, il est donc possible d’agir sur les organes ou les fonctions qu’elles représentent. Cette technique de digitopression soulage le corps par le pied.

Il existe d’autres formes de réflexologie : palmaire (les mains) ou auriculaire (les oreilles).

 

Pourquoi consulter un réflexologue plantaire ?

La réflexologie plantaire est particulièrement recommandée dans trois domaines :

- améliorer la qualité de vie de patients atteints de maladie chronique : la réflexologie est utilisée chez des personnes souffrant de sclérose en plaques, de diabète ou de cancer. De nombreuses études démontrent que la réflexologie améliore le bien-être des patients cancéreux. Ils  évoquent une baisse de l’anxiété ainsi qu’une meilleure tolérance des effets secondaires de la chimiothérapie ;

- diminuer certains maux du quotidien : douleurs dorsales, cervicales, maux de tête et syndrome prémenstruel ;

- agir sur le stress.

A lire aussi : La réflexologie plantaire aide à gérer son stress

Comment pratique-t-on la réflexologie plantaire ?

La réflexologie plantaire se pratique lors de consultations individuelles avec une personne formée, un réflexologue. Une seule séance peut être suffisante pour ressentir un résultat, mais il est recommandé d’en effectuer plusieurs pour installer une amélioration réelle.

L’objectif pour le patient est d’atteindre un état de santé satisfaisant et de le conserver durablement. Le réflexologue ne se concentre pas uniquement sur la zone douloureuse, il prend en compte le corps humain dans sa globalité.

Contre-indications à la réflexologie plantaire

Certaines contre-indications à la réflexologie plantaire existent : maladie cardiaque récente, troubles respiratoires, phlébite récente, traumatisme des pieds. La réflexologie est proscrite pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Il est aussi déconseillé d’y avoir recours en cas d’inflammation ou d’infection des pieds (mycose, verrue…).

Comment se déroule une consultation de réflexologie plantaire ?

Lors de la première séance de réflexologie, la personne précise au réflexologue ses éventuels traitements et son état général de santé. Pour compléter ce bilan, le praticien procède à un examen des pieds, à la recherche d’une éventuelle infection pouvant contre-indiquer cette thérapie manuelle.

Généralement, chaque séance débute par des mouvements de relaxation. Puis, le réflexologue parcourt le pied et la cheville pour y détecter les zones sensibles et les points de tension. Il commence le plus souvent par traiter le pied droit, représentation de la conne vertébrale et du diaphragme, afin d’apaiser et d’améliorer la respiration de la personne. Le réflexologue masse rapidement toutes les zones puis s’attarde sur les zones de tension. Une fois le pied droit traité, il passe au gauche.

La séance se termine par un massage relaxant des pieds pour permettre l’éveil du corps.

Comment choisir son réflexologue plantaire ?

La réflexologie est une profession non réglementée et ne bénéficiant pas d’un diplôme d’Etat. Plusieurs écoles existent, mais elles ne proposent pas le même volume d’heures de formation.  Pour sélectionner un réflexologue compétent, il est recommandé de choisir son praticien dans l’annuaire de la Fédération française des réflexologues.

Ces réflexologues ont suivi une formation dans l’une des huit écoles affiliées à la fédération avec un tronc commun européen de formation. De nombreux réflexologues possèdent un site internet, ils sont généralement une garantie de sérieux et de professionnalisme.

Durée et prix d’une séance de réflexologie plantaire

En moyenne, une séance de réflexologie dure une heure. Le prix d’une séance se situe entre 30 et 45 euros en province, entre 50 et 80 euros à Paris.

Des problèmes de dos: la gym et le yoga amène à faire des postures qui permettent d'atténuer vos douleurs. En premier, avant de vous lancer faites des radios, consulter votre généraliste pour vous faire une attestation de sport. Faites 1 séance d'ostéopathie ou de chiropracteur Chiropracteur : en quoi diffère-t-il de l'ostéopathe ?

Les chiropracteurs et ostéopathes peuvent être tous deux consultés principalement en cas de douleurs lombaires, de contractures musculaires ou de raideurs, mais il n'est pas facile de faire la distinction entre les deux. Découvrez les différences entre un chiropracteur et un ostéopathe.

 

Chiropracteur : en quoi diffère-t-il de l'ostéopathe ?Chiropracteur : en quoi diffère-t-il de l'ostéopathe ?

Les chiropracteurs et les ostéopathes ont une approche différente de la pratique

La pratique des ostéopathes

Les ostéopathes travaillent sur le corps dans son ensemble. Ils concentrent leurs efforts non seulement sur la colonne vertébrale, mais aussi sur les articulations, les ligaments, les muscles et même le crâne. Finalement, les manipulations vertébrales ne représentent que 10% de leur activité. Ils utilisent le plus souvent des techniques de massage, mais ils peuvent aussi utiliser des techniques moins douces. Les ostéopathes ont en fait une vision globale du corps : un dysfonctionnement localisé ne se traite pas qu’à l’endroit où la douleur se manifeste, mais peut trouver sa cause ailleurs dans le corps. L’ostéopathie a pour but de restaurer un bon état de santé global du patient, elle est ainsi en mesure de traiter également les problèmes de sinusite, les otites, les maux de tête, ou encore les problèmes respiratoires.

 

La pratique des chiropracteurs

A l’inverse, les chiropracteurs n’exercent de manipulations presque qu’au niveau de la colonne vertébrale. Ils se concentrent sur la relation qui unit la colonne vertébrale au système nerveux, et sur sa capacité à préserver voire restaurer une bonne santé et un bien-être  général. Les manipulations des chiropracteurs sont précises et ne ciblent qu’une zone restreinte, les manipulations vertébrales représentent d’ailleurs 90% de leur activité1. De ce fait, ils sont considérés comme des spécialistes de la colonne vertébrale et font souvent preuve d’une très grande précision. La chiropratique est principalement indiquée pour détecter des subluxations de la colonne vertébrale, corrigées par des pressions et des ajustements, mais elle est aussi efficace pour soulager certains troubles chroniques comme les vertiges, les bourdonnements d’oreilles, les troubles digestifs, gynécologiques ou urinaires.

Cependant, malgré ces différences, rien n’empêche les praticiens de développer une approche et un savoir-faire particuliers, ainsi un chiropraticien et un ostéopathe peuvent avoir des approches semblables, et inversement.

Quelques professionnels dignes de ce nom sur Avignon et ses alentours:

https://www.hypnoseyourworld.com/

http://energietactile.fr/

https://elianeaureillesophrologie.jimdo.com/

psychologue 

Claire Silvestre-Toussaint Psychologue Avignon

Psychiatre

Janotta Patrick

 Dans tous les cas, faites vous aider et n'attendez pas!

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.