Conjoncture économique

L'Insee Paca vient de publier la note de conjoncture de la région Insee Conjoncture n° 30  "Un choc violent pour l’économie nationale et régionale"

 

Dans la plupart des économies avancées, la baisse de l’activité due au confinement a débuté à la mi-mars pour atteindre son paroxysme au mois d’avril. La fin du confinement a permis le rebond de la consommation et une reprise de l’activité, cette dernière restant toutefois à un niveau bien inférieur à celui enregistré avant la crise sanitaire.
Les effets des mesures d’endiguement de l’épidémie sont visibles sur l’économie en Provence-Alpes-Côte d’Azur dès le premier trimestre, et ces effets perdurent au deuxième trimestre. Après une baisse brutale à la mi-mars, la consommation d’électricité des entreprises de la région n’a commencé à se redresser que courant mai. En juin, l’activité économique régionale resterait inférieure de 13 % à une situation « normale » après avoir plongé à –30 % en avril.
L’impact sur l’emploi salarié est bien plus limité, même si celui-ci stoppe net sa progression au premier trimestre (−2,0 %). Le dispositif d’activité partielle a amplement amorti les effets de la crise sur l’emploi et a concerné, au plus fort de la crise, près de trois salariés sur dix dans la région. En lien avec une raréfaction des embauches, l’emploi intérimaire, premier levier d’ajustement de la main d’œuvre, est le plus touché dès la fin mars. Fin mai, les trajets domicile-travail n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire, ce qui témoigne d’une activité ralentie, mais aussi de l’ampleur du recours au télétravail.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.