Nous sommes tous des Picasso à notre manière

Je suis de cette génération 80 qui a évité l’absorption de nos sens sur les smartphones, les jeux vidéos, le porno que les jeunes connaissent aujourd'hui. Où on ne faisait pas encore de copier-coller pour nos DM et que nos profs se sentaient encore écoutés par une majorité qui souhaitait s'épanouir dans leurs futurs jobs créatifs ou pas..avec une volonté de réussir dans le bon sens du terme.

Embaucher des jeunes profs à bac +2 ou bac+3 permettrait, selon-moi, de souffler un nouvel élan au sein de l'Education National. Mes profs les plus inspirants n'avaient que le bac mais la passion les guidait. Mr Labeste, mon instituteur qui veillait à nos mains propres avant la reprise de la classe et sa morale journalière m'ont marquée, Mr Coquel mon prof de dessin imitant Dali avec sa moustache a poussé très loin ma créativité. Pas besoin d'avoir un doctorat pour inspirer sa classe et ses élèves, bien au contraire.

Grâce à cette éducation positive, je m'en sors comme une cheffe dans la vie! Je peins et écris bref, une artiste du dimanche. Le message que j'aimerais faire passer surtout aux jeunes étudiants: c'est que même si "je ne serais jamais Picasso, je produis des choses non dénuées de sens, enfin j'essaye" lol.

Explication:

Cette peinture représente dans mon fort intérieur -le cœur nuageux Moi ou l'Homme, son rayonnement tout au long de sa vie avec le trait vert en  la délimitation entre l’inné avec des couleurs et éléments flottants et l'acquis -l'acquis étant les flyers culturels du festival d'Avignon et représentant l'épanouissement de notre intelligence par la connaissance (théâtrale, musicale, danse)

le flyer "En attendant le prix Nobel" pour mes plus proches amis et collaborateurs, ils comprendront ce clin d’œil...

Artistiquement vôtre

Chiara Picassa Chiara Picassa

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.