Lettre ouverte aux gilets jaunes

Cher tous, Comme beaucoup, j’ai apporté mon soutien à votre action car vos revendications étaient légitimes et à mon sens, nous sommes tous la proie de taxes trop lourdes directes ou indirectes cependant, au fils du temps le mode d’expression ainsi que les morts autour des ronds-points m’ont fait réfléchir sur cette action.

Très en colère des casses auprès des commerçants et leur perte de C.A pour Noël. Je pense qu’il faut tout bêtement arrêter ce mouvement et c’est toujours les mêmes qui trinquent. Qui est-ce qui va payer les réparations des autoroutes ? Débarrasser les ronds-points ? qui ressemble à des camps de clochardisation. Enlever les graffitis et restaurer les dégâts dans les musées et les monuments historique ? Je vous laisse deviner….encore des majorations d’autoroute et d’impôts en perspective.

Voilà le résultat d’action menée dans le désordre et la panique. Je vous conseille donc de vous engager au sein de parti politique, syndical et de pratiquer la discussion organisée.

Moi pour ma part, je suis déçue de ce mouvement et reste sur mes gardes. Dans tous les cas, j’ai comme tout le monde des revendications les voici :

-rendre biodégradable un maximum les emballages de  nos produits

-mettre en place un dimanche par mois sans voiture  

-Rajouter une année scolaire en primaire pour lutter contre l’illettrisme

Dans tous les cas, taper sur les riches est pour moi absurde !

Action, cette fois j’espère avec le grand débat national! Je vais donc frapper à la porte de ma mairie et remplir le cahier que je ré-intitule « boite à idées »

Engagement vôtre

 

Revendication Revendication

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.