SOS Éducation apporte son soutien à l’APEL Stanislas contre la réforme du collège

SOS Éducation apporte son soutien au bureau de l’APEL Stanislas qui s’insurge contre le soutien apporté à la réforme du collège par une initiation personnelle et hâtive de la part de leur présidente, madame Caroline Saliou et qui demande un repositionnement immédiat de l’association.

SOS Éducation apporte son soutien au bureau de l’APEL Stanislas qui s’insurge contre le soutien apporté à la réforme du collège par une initiative personnelle et hâtive de la part de leur présidente, madame Caroline Saliou et qui demande un repositionnement immédiat de l’association.

L’APEL, Association des parents d’élèves de l’enseignement libre, représentant 900 700 familles, a apporté un soutien clair à la réforme du collège annoncée par le Ministère de l’Éducation Nationale le 11 mars 2015. Cette prise de position initiée personnellement par la présidente de l’association, Madame Saliou, qui avait obtenu la légion d’honneur des mains de Vincent Peillon en 2014,  a provoqué, à juste titre, une scission de l’association à Lyon et un véritable tollé chez les parents d’élèves qui ne décolèrent pas.

Si bien que L’APEL de Stanislas s’est livré à une analyse de la réforme du collège pour tenter de comprendre ce qui pouvait motiver le soutien de l’APEL Nationale.  Dans cette lettre datée du 22 janvier, adressée à Mme Saliou, le constat est clair : la réforme du collège est techniquement inadaptée et intellectuellement dangereuse. Au nom des parents d’élèves qui se sentent mal représentés, le bureau de l’APEL Stanislas a demandé que soit effectuée une révision au plus vite du positionnement de la plus grande association nationale des parents d’élèves.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.