Non à la loi Gattaz-Hollande

Les tauliers sont rancuniers. Ils ont toujours rêvé de revenir sur les acquis sociaux arrachés en 1936,et en 1945 (CNR) http://blogs.mediapart.fr/republicain/blog/191211/denis-kessler-il-sagit-de-defaire-methodiquement-le-programme-du-cnr Cette déclaration date de ...2007 On dirait qu'elle date de ce matin!

 

Vous allez bientôt partir en vacances...

Une pensée pour ceux qui se sont battus pour les congés payés et autres avancées sociales.

Avant 1936, c'était les 50 heures et plus, 6 jours sur 7, 52 semaines sur 52.

Le dimanche était réservé à la messe.

Le curé en chaire mettait en garde contre les idéologies matérialistes.

En clair, qu'il fallait voter à droite.

Les tauliers était soutenus par la CFTC.

Le CNPF de l'époque clamait "plutôt Hitler que le Front Populaire"

http://twitter.com/imhotep1338/status/747739789693169664

Début des années 60,les cathos jaunes ont trouvé que le "C" de CFTC était trop lourd à porter.

Ils ont créé la CFDT,et lancé les prêtres ouvriers.

Le changement de nom ne voulait pas dire changement de pratiques.

En 1995, le duo Juppé/Notat reste dans les esprits.

J'ai entendu Nicole Notat déclarer hier sur MA radio que "les acquis sociaux l'étaient pas gravés dans le marbre".

D'autant plus que son "syndicat" n'y était pour rien!

C'est pour la même raison que ce Gouvernement centre droit  refuse d'évoquer les 80 ans ans du Front Populaire.

Macron a été chargé de marquer le coup lors de la sortie d'un timbre commémoratif.

A noter que, dès lors qu'il n'y a pas de ministres de gauche* au Gvt, les mauvais coups se multiplient contre les salariés.

 

*Communistes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.