Déballez, Monsieur Fillon, déballez!

Au lieu de brailler à l'assassin de la démocratie, s'il agissait autrement?

Moi je suis le crétin ordinaire, le français moyen en tout, le QI de 100 du juste milieu de la courbe de répartition de l'intelligence, le téléspectateur de TF1 qui ne s'aventure que rarement sur France 3, parce que les jeux avec des lettres sont trop compliqués, pour gagner cinq euros en plus d'un séjour pour deux dans un vieux village vacances sans piscine du Limousin, tu parles.

Bref, tout ça pour dire que j'ai bien entendu Monsieur Fillon crier véhémentement au meurtre à l'assassin, de, respectivement, sa candidature, la justice et la démocratie. Rien de moins.

J'ai bien entendu ses phrases martiales où il parlait de gravité, d'honneur, de résistance, en appelait à la justice du peuple opposée à la justice des juges contre son empêchement de candidature.

Alors moi, le crétin ordinaire, le bêta étalon, je dis à Monsieur Fillon, pour arrêter tout ça, les meurtres, la guerre civile, le musèlement de la démocratie et tout et tout, ben, c'est pas compliqué.

Montrez tout le boulot accompli par votre épouse et vos enfants... Les dossiers, les courriers, les fax, les mails, les études, les brouillons de discours, de projet de loi, les interventions de toutes sortes, allez-y, sans attendre, exposez tout, les kilos d'archives accumulés toutes ces années... Tordez le cou aux rumeurs, aux soupçons, aux accusations, déballez, déballez!!

Après, bon, moi je dis ça, mais je n'ai pas votre intelligence, M. Fillon, bien sûr, je ne suis qu'un crétin ordinaire...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.