C'est le froid qui tue. Et comme tous les ans les mots qui mentent.

Et ça recommence, comme tous les ans, c'est pas nous, c'est l'hiver...

Ce matin journal d'info de France Inter : "une pemière victime du froid, un sdf retrouvé mort à Paris, vraisemblablement à cause de la chute de la température, la température cette nuit avoisinant le zéro degré". Puis on passe au cours de la bourse, le CAC 40 qui reprend du poil de la bête...

Combien de fois va-t-on reprendre cette antienne dans les mois à venir, sur toutes les chaines, ce froid implacable qui tue les sans-abris...

Et à chaque fois, il faudra dire, avec rage (ce n'est ni nouveau ni original) que ce n'est pas l'hiver qui tue, mais la misère, l'absence de vraie politique sociale, de solidarité, de protection des plus faibles et des plus démunis...

Jouons. Vous souvenez-vous qui avait promis juré qu'après son élection, dans les deux ans, il n'y aurait plus un sdf à la rue?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.