Le danger de la vraie gauche

      08/03/2013 - 22:51   

Lorsque je m'agace contre la gauche de la gauche qui prétend détenir un savoir et des méthodes absolues pour "changer le monde" je ne vise personne en particulier.

En revanche je nourris des craintes sur les intentions de certains et je n'ai aucune envie que mes enfants et mes petits enfants soient dévorés par une "machine révolutionnaire" qui ne laissera que cendres, ruines et tyrans comme à chaque révolution.

Je n'ai pas envie qu'une élite prolétarienne issue de "nulle-part" sauf de sa propre inconséquence vienne me dire ce qu'il faut que je fasse dans l'heure qui suit et encore moins quelles sont les têtes qui doivent tomber.

Grâce à la Révolution de 1989 notre pays a porté des valeurs humaines fondamentales qui sont jour après jour TRAHIES par des lecteurs qui appellent à la haine et au meutre avec des mentalités qui ressemblent à celle de l'extrême-droite.

Je suis lassé de ces messages de haine quotidiens qui viennent à peut près toujours de 15 ou 20 personnes qui se pensent possesseurs capitalistes des vies et des opinions des autres.

Mais s'il vous plait mettons fin au Hit parade de Canal Plus qui met le plus "POPULAIRE" en tête du concours du plus gros verrat de la fête du porc (je signale que les verrats sont connus pour leut tout petit organe très pointu comme celui des lecteurs les plus populaires : pointus mais....)

Cordialement

Claude DOUCET

 

 

 

 

 

urs huumaines fondamentales que des lecteurs/contributeurs de Médiapart mettent en cause chaque jour avec une haine

J'ai envie de voir le bonheur des femmes et des hommes, vous remarquerez que je place les femmes en premier, parce que c'est elles qui réparent en général les conneries des hommes.

Oui j'attaque le Front de Gauche parce qu'il est devenu un terrier de crypto-léninistes prêts à basculer dans le stalinisme et finalement dans la démocratie populaire dès que possible.

Je ne veux pas d'une société ou je devrai dénoncer mon petit fils à mon chef de quartier pendant que ma voisine dénoncera ma femme à la police.

Je ne veux pas d'un régime ou le patron sera élu patron par acclamations pour conduire une entreprise.

Je ne veux rien qui vienne de l'Allemagne de l'est.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.