France éternelle et gauche en panne ou le contraire France en panne ou ??????

Les français sont inquiets ! Toutes les enquêtes d’opinion le montrent et de savants analystes se penchent dans le monde entier ou plutôt dans la France franco-française sur cette inquiétude. Nos intellectuels sont tous inquiets pour nous pauvres citoyens perdus dans un monde qui est devenu misérable depuis que nos intellectuels à nous ne tiennent plus dans leurs lobes cérébraux infiniment puissants les clés de l’avenir du monde ! Les meilleurs de tous et en particulier celui qui fut mon maître en pensée, l’ex citoyen Bourdieu, nous disent que notre compréhension de l’univers est supérieure et que tous ceux qui ne le croient pas sont des imbéciles et des traitres incapables de progrès

La France et ses citoyens ont deux besoins fondamentaux :

1 manger à la française

2 penser que les autres pays doivent s’incliner devant notre capacité à tout comprendre mieux que tous les autres.

C’est d’ailleurs pourquoi en tant que français nous sommes, comme notre ami Coluche l’a si bien dit les meilleurs du monde concernant la politique française.

Depuis 1989 nous avons une analyse politique et universelle qui nous permet de tout faire : nous pouvons alternativement ou en même temps coloniser et instruire, décoloniser accueillir les ex coloniser. Nous avons la capacité d’être les amis de Robespierre et ceux d’un Maréchal ou ensuite d’un Général qui n’était pas Liautey.

La France est un pays extrêmement émotif qui adore les coléreux et vote pour les calmes.

La France est un pays qui pense que les arbres vont plus haut que le ciel.

Mais il lui faut ces grands mouvements d’émotions majeures qui clouent le bec à ceux qui pensent que le progrès est leur propriété. Les français veulent l’école privée : ils la gagnent de haute lutte contre ceux qui se disent les plus progressistes ?!!

En 2013 plus personne ne veut de grandes batailles de rues pour changer le monde. Il y a eu plus de manifestants contre le « mariage pour tous » que contre la réforme des retraites à chacune de ses étapes.

En 1968 la querelle a porté sur deux thèmes :

1 arrêter de restreindre notre désir de liberté et de plaisir

2 partager la richesse et partager le plaisir!

Les deux objectifs ont été atteints : la richesse au sens du confort a été partagée et ceux qui se croyaient les plus libres se sont sentis pousser des ailes.

Mais il y a des hommes et des femmes qui sont loin de partager ce constat : environ 4 milliards ou plus.

Contrairement à ce que Mélenchon a dit dans son Discours de Marseille, la France et les français n’ont pas fait leur(s) révolution(s) pour le Monde entier. La France a fait ses révolutions pour se mettre le postérieur au chaud et le paysan du Limousin et le saulnier de Camargue n’ont jamais été des universalistes convaincus. La France a fait ses révolutions pour se protéger tout en se projetant dans des guerres de toutes sortes.

Ils ont tous pensé à eux et à leurs enfants et c’est déjà très fort et très difficile à faire. Les nourrir, les EDUQUER, les instruire sans leur mentir, ce qui n'est pas une mision mais un exploit.

Tous ceux qui mentent à leurs enfants en leur annonçant que le Paradis viendra sont des menteurs et des manipulateurs. Ils leur racontent l'histoire de la manne et de la multiplisation des poissons.

Aucun parent même bien-pensant issu de la fameuse "gauche de la gauche" ne changera jamais le Monde. Tous ces parents seront éliminés par la vie qui ne se souvient jamais des idées des un ou des autres mais réutilise leur cellules pour continuer la nature.

Après toutes ces années de paix qui n’ont jamais étés si longues en Europe des leaders comme Jean Luc et Marine veulent réveiller des sentiments nationalistes qui peuvent nous conduire encore à des massacres.

Moi je leurs dis NON, Triple NON à tous les deux.

Et concernant le sens de l’humour l’un et l’autres sont nuls….totalement nuls…..JLM et MLP mais l'une et l'autre sont dangereux, infiniment dangereux !!!!!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.