claude glayman
Abonné·e de Mediapart

168 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 déc. 2017

La Leçon de Pierre Henry sur le son.

claude glayman
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pierre Henry

Pierre Henry est mort l’été dernier ; il avait 90 Ans. Ce qu’on a appelé « musique concrète »  perdait son grand architecte.  Cela avait commencé aux lendemains de la guerre, notamment dans la décennie 50 . on devenait fou de jazz mais aussi à la recherche de son,de la découverte de nouvelles sonorités.

Ponr notre part, jeune adulte,  nous recherchions le son nouveau, noamment du côté de Pierre Boulez, « Le domaine musical » et l’Ecole de Vienne , les compositeurs contemporains qui s’afficha ient., ici ,en Europe.

La rencontre avec Pierre Schaeffer, Studio d’Essai de la Radio, lequel nous amenait  à « la musique concrète ». Visite de la maison  de P.Henry qui vibrait de ces sons  à proximité du lieu des machines de P.Henry.

La grande musique classique n’était pas abandonnée pour autant. Cette biographie est «racontée dans un petit livre magnifique publiée sous les auspices de la « Philarmonie » *une longue interview du journaliste Franck Mallet ; un confrère au « parfum » du tout Pierre Henry.

En 1954 ce dernier rencontre Maurice Béjart avec lequel il aura une longue  et parfois conflictuelle collaboration . Pensons à la « Messe pour le temps présent » ballet de Béjart incluant « Psyché Rock, Jericho Jerk … La Reine Verte, Variations pour une porte et un soupir » et **. Coopérant avec des peintres actuels, « vanpirisant » les plus grands compositeurs : 1O° « Symphonie » de Beethoven, Wagner « Dracula », Varèse,  travaillant pour toutes les scènes de Paris. Créant  « Le microphone bien tempéré »,  rattrapé par des nouveautés dans la publicité, . Avec des cinéastes : Jean Grémillon, Henri Decoin ; renouvellant le « concept de voyage avec Jules Verne.

A travers cette suite sans fin, ne ménageant pas sa solitude, P.Henry, affirme n’avoir rien perdu de son imaginaire.

Ce leg du passé récent, que deviendra-t-il  dans notre présen t ?

*Pierre Henry, Béjart : « Messe pour le temps présent, Reine verte, Voyage, Variations

Pierre Henry.remixe la 10° Symphonie. 1 cd Decca, 4 juillet 1998.   

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal — Justice
Au procès d’Éric Zemmour, la politique de la chaise vide 
Jugé jeudi pour avoir dit que Philippe Pétain avait « sauvé les Juifs français », Éric Zemmour n’est pas venu à son procès en appel. Faute d’avoir obtenu un renvoi après la présidentielle, son avocat a quitté la salle. Le parquet a requis 10 000 euros d’amende contre le candidat d’extrême droite.
par Camille Polloni
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie