claude glayman
Abonné·e de Mediapart

168 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 juil. 2013

claude glayman
Abonné·e de Mediapart

SUR LES CHAIX : ESTIVALES MUSICALES EN MEDOC

claude glayman
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Médoc, un désert, plutôt un vaste océan de vignes limité par la Garonne, d’une autre vigueur que notre petite Seine, et par la plénitude de l’estuaire de la Gironde : le Médoc qui n’a rien de médiocre même si les relations publiques du Festival surprennent parfois. Pour son 10°anniversaire les Estivales proposent des concerts de haut niveau, des artistes primés et des programmes d’une véritable originalité.  

 - CHATEAU  LASCOMBES, 9  juillet. Le concert tourne autour du cor, nostalgie des chasses romantiques ; la chasse, dit le programme, véritable quête amoureuse. « L’Adagio Allegro » de Robert Schumann que David Guerrier, connu comme trompettiste dont il ne se suffit pas, enlève de haute volée. Cependant une Sonate du même compositeur est remplacée par une Sonate de Mozart, en mi mineur pour violon et piano, composée dans les années 1778, à Paris, au moment de la maladie et de la mort de la mère du musicien. Œuvre triste et tragique que Sarah Nemtanu  joue au plus profond, merveilleuse violoniste que sa première place à l’Orchestre National de France, dissimule parfois . Le pianiste Jean-Frédéric Neuburger accompagne dans une clarté qui sonne avec éclat mais sans excès.
Ensuite s’inscrit un Trio pour cor, violon et piano de Johannes Brahms fasciné sur le tard par les instruments à vents (cf. la clarinette) qui inspirent pour partie le Trio pour semblables instruments de Gyorgÿ Ligeti, avec une séquence violonistique admirable, elle aussi de mélancolie. Ici on entend un Ligeti nouveau, ni chercheur, ni copie de son modèle brahmsien.A la fois lamento mais aussi d’une rythmique que seul un musicien contemporain est en mesure d’inventer. On sort de la cave à chaix enchanté , ébahi. ; amis et invités.

 - CHATEAU  BRANAIRE–DUCRU  Encore une st-petersbourgeoise sorti des études et de la pépinière du Marinsky, la jeune et jolie Julia Novikova  a conçu son récital en deux parties. La première, accompagnée par le brillant et fidèle Hervé N’Kaoua  véritable maître de ces vignobles musicaux , consacrée à des mélodies internationales. Un redoutable Henri Duparc, suivi opportunément de Debussy jeune, voire primesautier. La chanteuse a visiblement chaud dans sa jolie robe mauve qui lui couvre tout le corps, soumise à l’assaut des spots lumineux dans une cave plutôt petite. Un Schumann fait la transition,  une sublime légèreté, avant d ‘aborder deux bijoux de Richard Strauss, « Ständchen, Morgen » immortalisés pas des cantatrices plus aguerries. Mais déjà avec Serge Rachmaninov et sa « Vocalise » la voici dans sa langue qu’elle interprète en néo « coloratura ». Pour la seconde partie vouée à des extraits d’opéra elle s’est vêtue légèrement au diapason du climat. Julia Novikova triomphe dans ces séquences d’opéra,    

Cette artiste beau soprano est, me semble-t-il davantage une actrice qu’une chanteuse, une diseuse.Gounod et ses cascades,  Puccini, mais surtout « Russalka », chef d’œuvre d’Anton Dvorak  que l’Opéra National de Paris a recrée il y a quelque années. Passons sur un Haendel, version plutôt baroque mais surtout « Manon » de Massenet dont elle sait l’ambiguité, celle d’une « garce » ou d’un ange. Surtout de la grâce irrésistible. « Il Bacio » d’un certain Luici Ardit(1822/1903) qui fit souvent son effet, paraît-il, dans les fins de soirée du 19°Siècle. Point final subtil choisi par une dame qu’on n’est pas près d’oublier.

Claude Glayman   

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal
États-Unis : en Géorgie, une enquête sur l’élection de 2020 menace Donald Trump
L’ancien président a moins de souci à se faire au sujet de la défaite attendue de son poulain, Herschel Walker, lors de la sénatoriale de Géorgie du mardi 6 décembre, que de l’enquête de la procureure Fani Willis, au terme de laquelle il pourrait être inculpé pour fraudes et ingérences électorales.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar