claude glayman
Abonné·e de Mediapart

168 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 nov. 2016

Steve Reich, une musique nouvelle

claude glayman
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Kronos_Quartet © cdherouville

Les 12/13novembre la Philarmonie, exactement, la « Cité de la musique » avait organisé trois concerts intitulés « Steve Reich Unlimited » avec le concours du « Quatuor Chronos ». Chronos fidèle et remarquable complice du compositeur, et d’autre musiciens similaires qu’on a connus naguère sous le nom « dépassé », de « répétitifs ».                                                        

Nous avons privilégié le concert de l’après-midi du 13 novembre.

Avec notamment le « magnifique » « Diffèrent Trains », et 2 autres pièces plus récentes moins célèbres, quoiqu’un extrait, de « The Cave », * qualifiable d’oratorio, d’opéra, remonte à 1995. Depuis lors S.Reich a poursuivi dans cette ligne probablement plus maîtrisée. Davantage aboutie  que « Triple Quartet », et « WTC 9/11 », lié aux évènements terribles de septembre 2001.

En vérité S.Reich, aujourd’hui octogénaire, est le produit, désormais abouti d’un refus de l’esthétique de la musique occidentale. Le compositeur estime que l’orchestre a vécu ses grandes heures aux 18°/19 siècles. Négligeant, peut-être un peu vite le 20°, sinon le 21°, peu entamé ?  Dans le même état d’esprit S.Reich, musicologue averti, accompli rejette la musique « sérielle » 

« Diffèrent trains », une pièce mémorable.

Kronos_Quartet © dherouville

Lorsque on l’écoute, dans la salle de la Cité de la Musique, depuis la scène où David Harrington, premier violon et fondateur du « Chronos », on est immédiatement saisi par l’intensité d’une émotion imprévue et qui ne vous quitte pas durant 27 minutes. Composée à partir du quatuor, sorte de « basse continue », s’appuyant sur des voix doublées par des solistes, alto (Hank Dutt), voix féminine. La locomotive qui hurle pendant la première étape de l’’avant-guerre, et  un employé qui scande « New-York/ Los Angeles ». La seconde section, particulièrement forte, qualifiable  de « Train de la mort » convoyant les victimes des nazis, durant la seconde guerre mondiale,  direction les Camps de déportés, notamment vers Auschwitz.  Séquence quasi cinématographique, le sonore devient le voire. Le rythme est intense, on semble entendre les cris des captifs, ceux/celles qui refusent ce destin inique.

Comme de lointains échos de valses qui amènent à la troisième section, « après la guerre », lorsque précisément les trains ont disparu. S.Reich se souvient alors des premiers trains qu’il a connus enfant !

Différentes œuvres et autres compositeurs. 

De S.Reich lors du concert « sur les planches » : « Triple Quartet »,  soit trois Quatuors à cordes, nécessitant trois pré-enregistrements, simultanément à la bande préenregistrée. Des extraits assez réduits de « The Cave », ancien. Enfin WTC 9/11, l’acronyme du « world Trade center » qui met sur la piste du « climat » de « diffèrent trains » où s’entendent des psaumes »

Deux autres concerts ont été donnés par « L’Ensemble Moderne » avec des œuvres de Lou Harrison, John Cage. Le 13 novembre, en soirée Chassol un pianiste intervenait, suivi du collectif Berlinois Stargaze, et un compagnon de route, Chassol.

Que nous réserve l’avenir de ces inventions musicales…

Claude Glayman

« Steve Reich Unlimited ». Trois concerts 12/13 novembre 2016.

Cité de la Musique/ Philharmonie de Paris                                                                                      

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Éthiopie, de la guerre civile au nettoyage ethnique
Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Parti de désaccords sur la forme de l’État fédéral éthiopien, il a fait des dizaines de milliers de morts et conduit à un nettoyage ethnique visant les Tigréens.
par Justine Brabant
Journal
Les députés français condamnent le génocide des Ouïghours
À la quasi-unanimité, l’Assemblée nationale a invité ce jeudi le gouvernement français à reconnaître le génocide commis envers la minorité turcique, à majorité musulmane, du nord-ouest de la Chine. La France Insoumise s’est abstenue, tout comme un élu communiste, évoquant soit le manque de consensus au sein de la communauté des experts, soit la guerre froide menée par Washington contre Pékin. Le seul à avoir voté contre appartient à La République en marche.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie