claude glayman
Abonné·e de Mediapart

168 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 nov. 2017

Missives de JOHANNES BRAHMS

claude glayman
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Johannes Brahms

(1833/1896), parmi les plus écoutés/ En ce qui nous concerne, jamais contesté (cf 2°Concerto pour piano. à10 ans)  mais également parfois rudement rejeté !

Dans ce gros volume présenté savamment  par Chritophe Looten .* mais il saute aux yeux que les œuvres « populaires » de ce compositeur fameux ne servent guère d’appuis et ce sont souvent de titres moins ritualisés qui servent bien d’appuis.

Quant au compositeur, son caractère net, tranché, fait ques les Lettres sont assez brèves, ne s’étendent guère et que l’on reste sur sa curiosité assez souvent.

Petit monde de grands hanté par l’omni présence de Robert Schumann disparu, comme l’on sait tragiquement en 1855 laissant évidemment Clara

et ses récitals, la douzaine d’enfants du couple. Clara n’ayant aucun désir de vivre un bonne part probable de vie auprès de ce bonhomme sympathique toujours composant  permanent dans le talent

N’oublions pasl’omni présence de Joseph  Joachim *  tête d’affiche du violon à l’époque et créateur du « Concerto de violon » de J.B.

Une missive sur trois lui est destinée pour notamment, son avis sur ceci ou cela. Joachim avait fondé  un « Quatuor à son nom » qui anime la vie musicale de l’époque dans une grande part germanique mais aussi européenne ; d’où une série de baguettes c élèbres, Edouard Hanslick, Hans von Bulow, le mystère et mythe Johannes Kreisler, Hermann Levy, sans oublier la célèbre cahconne de J.Sbach qui n’a cessé de fasciné le 2 artistes.

  La fin de Robert Schuman.

Rappelons « Les variations de J.Brahms sur un thème de Robert Schumann 0p.43.
« …Ne pas méconnaître un homme bon, un artiste divin …écrit J.Brahms dans le passage le plus émouvant de son recueil ∂e lettres lorsqu’il se promène aux derniers moments de la vie, de la maladie de Schumann. Il écrit à Joachim :

Ne sont-ce pas de merveilleux signes qu’il recouvre la mémoire… A Clara : …. Je lui ai alors montrè votre portrait. Si vous aviez vu sa profonde émotion…  Une ballade avec lui, nous allâmes à la Cathédrale , au monument Beethoven…  R.Schumann dit à J.Brahms que cela ferait un an qu’il était à

Endenich (Lieu médical de son traitement).

Ob sort éprouvé de ces pages ce qui n’empêche pas J.Brahms de de se fixer sur sa découverte du phonographe « la dernière merveille ».

                                          Panorama des chapitres.

      Rapports entre J.Brahms et Musique Ancienne, la référence à François  Couperin,  est connue Projet d’un concerto pour Violon/celle ; inconnu.. D’une manière générale multiples sont les relations avec le domaine musical

Ainsi lorqu’on découvre une correspondance avec Richard  Wagner, on se frotte

 les mains mais en vérité il s’agit d’un simple échange de documents. Tristan/Isolde date de 1865 et Bayreuth bien ultérieur.

Et  rien de l’effervescence française avec le futur choc de la musique de Wagner. Le front esthétique est encore calme tandis que J.Brahms clamera sa passion à « Carmen » dont il s’impatiente de lire la partition. J.Brahms a ses élèves Par exemple Eugène d’Albert

 Aussi débats autour des éditeurs de musique soit le répertoire de Schumann, puis avec Breitcoph-Hârtel pour johannes Brahms lui même.     

 Fermes échanges à propos des à-valoir, des droits. « Requuiem Allemand » soit 2268 marks ! Chiffre élevé mais rare avec parfois  des propositions refusées.  

Monde lointain, disparu non sans traces. Brahms, heureusement  sa musique

 est quasiment toute présente ou presque et d’autres également préparant  l’ Avenir.

Claude Glayman.

*

« Brahms par ses lettres » Actes Sud 2017, 491 p.avec annexes. 23 E, 50 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d’un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — France
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Absence ou absentéisme : le management néolibéral par les mots
A propos des enseignants non remplacés, absentéisme ou absence ? Un glissement lexical qui traduit la volonté néolibérale d'utiliser insidieusement le discours pour modifier les représentations du travail et augmenter les exigences faites aux travailleuses et travailleurs.
par Paul DEVIN
Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
Les rendez-vous manqués de la gauche avec l’école (1/2)
Si l’on veut faire progresser la cause de l’école, il faut faire un bilan complet des politiques scolaires de la gauche quand elle était au pouvoir mais aussi lorsque, dans l’opposition, elle tentait de faire avancer son propre agenda.
par Françoise Clerc