claude glayman
Abonné·e de Mediapart

168 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 nov. 2015

La grande chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker au Théâtre de Gennevilliers

claude glayman
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

rilke

La  grande chorégraphe Anne Teresa De Keersmaker au Théâtre de Gennevilliers

  Cette relative petite dame qui vous fixe du regard, l’une des plus grandes chorégraphes de ce temps, était samedi 28 novembre (jusqu’au 29) sur les planches de la grande salle du Théâtre de Gennevilliers plein à craquer. Soit « L’Amour et la mort du cornette Christoph Rilke. » D’après un texte du poète austro/tchèque Rainer Maria Rilke sur une partition musicale, plutôt minimaliste , de Salvatore Sciarinno.

Ignorant personnellement  ce qui rayonne autour de l’art chorégraphique contemporain,  très apprécié, se traduit sur la scène, par un dépouillement absolu et un profond vertige très géométrique des  corps, qui ici forment un duo, se mobilisent dans le mouvement et s’immobilisent dans une trêve de gestes, de tensions et des membres qui fascinent le spectateur  chamboulé et un rien perdu dans cette propension à l’abstraction

Auparavant sur un plancher totalement nu c’est une autre jeune dame, Chryssi Dimitriou qui joue sur une sorte de grande flûte la musique relativement minimaliste de S.Sciarinno ,connu de nos concerts.

atdk

        Nous nous situons au beau milieu du I7°Siècle lors de l’une de ces terribles guerres déclenchées sur le sol germanique et voisin. Certaines sont désignées officiellement par des chiffres : « Guerre de 7 ans, de 30 ans », toutes les nationalités s’y pressaient pour combattre le turc, l’adversaire non chrétien. Le palpitant poème de R.M.Rilke , car il s’agit d’un texte poétique, est dit en langue allemande tandis qu’une traduction est projetée sur la moitié d’un mur de la salle. Il faut lire rapidement si l’on n’a pas pris connaissance de ce texte auparavant

Le personnage central vient de Langeneau. Il est porte drapeau, on le suit sur son cheval ,  il écrit à sa mère dissimulant son courrier sous  sa côte  de maille au terme d’un périple s’achevant dans une fête. Rencontre bienvenue de femmes qui suivent plus ou moins ces combattants, itinérants,  souvent isolés  mais qui font forcément connaissance ;si un incendie nocturne ne les chasse pas  de leur logement de fortune. Et puis le drapeau molesté est retrouvé et cette espèce de longue marche reprend au matin rayonnant si  un Général ne  helle pas le modeste soldat.

A.T. de Kersmaeker qui a ainsi fondé la compagnie « Rosas »  aux nombreux succès lors de multiples déplacements bien souvent hors des frontières de l’Europe. Avec son  associé Michaël Pomero qui vit, aime, meurt dans la tension d’un mouvement étonnant par sa surprenante fragilité et sa non moins surprenante durée.

On découvre cet autre monde, cette performance qui inspirent une émotion inédite . Il serait malvenu de ne pas y revenir !

Claude Glayman.

Anne Teresa de Kersmaeker : « L’Amour et la mort du Cornette Christophe Rilke »

Théâtre de Gennevilliers, Festival d’Automne 25/29 novembre 2015. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal
Les publicitaires font main basse sur les données des élèves partout dans le monde
Human Rights Watch a analysé durant deux ans 164 outils numériques destinés aux élèves de 49 pays durant la pandémie afin qu’ils puissent continuer à suivre leurs cours. 89 % « surveillaient les enfants, secrètement et sans le consentement de leurs parents ». Une enquête réalisée avec un consortium de 13 médias, dont Mediapart, coordonnés par The Signal Network.
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Le casse-tête des enseignants français
Avec seulement deux applications mises en cause, la France fait figure de bonne élève dans le rapport de Human Rights Watch sur la collecte de données durant la pandémie. Mais, dans les salles de classe, la situation est en réalité plus complexe, notamment en raison de l’usage d’outils non validés par le gouvernement.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Fil d'actualités
Au Texas, au moins 21 morts dont 19 enfants dans une tuerie : Biden appelle à « affronter le lobby des armes »
Le président américain Joe Biden, visiblement marqué, a appelé mardi à « affronter le lobby des armes » pour prendre des mesures de régulation, alors que l’Amérique vient de replonger dans le cauchemar récurrent des fusillades dans des écoles.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours