L’Athénée : . Concert Olivier Messiaen Le Maître/ Pierre Boulez L’Elève n°1/

  C’était mi mars 17, à la Philar. « Sur Incises » de P.Boulez. Soit 3 pianos, 3 harpes, 3 xylophones

 C’était le récent 28 mai à l’Athénée, P.Boulez ,« Anthèmes II pour violon et électronique » ;commande pour le concours Yehudi Menuhin 1991.

Pierre Boulez Pierre Boulez
Et là on voit apparaître une jeune femme, semble-t-il chinoise, drapée tout de noir et son violon quelle aborde avec la volonté impétueuse du talent  et de sigles sonores de l’électronique venant se mêler au son. Elle est seule sur la scène qui, du coup paraît plus vaste qu’elle n’est en réalité. Ici ‘est un sonore étroit et malléable alors dans que « Sur incises » c’était comme une vague envoûtante, sans faire virevolter tel ou tel instrument sur les 9 du « contingent ».

On découvre que le compositeur ausculte tel ou tel instrument soliste, volontiers, comme dans les concertos romantiques. Ce même 28 mai  nous avons entendu sur les ondes de « France-Musique » le magnifique « Poème pour violon.Orch. » d’Ernest Chausson, David Oïstrakh en soliste. Anthèmes s’achève comme à point. Entracte pour préparer la scène de « Quatuor pour la fin du temps » d’0.Messiaen. Comme si on renouvelait la distribution instrumentale de cet ensemble plutôt connu des amateurs de la musique d’aujourd’hui.    

                                                                                                                                  

Une œuvre d’inspiration religieuse a-t-elle besoin d’illustrations ?

Olivier messiaen Olivier messiaen

Le Vidéaste Nieto est plutôt volubile et l’espace laissé libre à l’espace sonore s’en trouve réduit d’autant. Certains détestent, la musique se suffit à elle même, pour nous pas forcément !  Sinon comment s’expliqueraient l’opéra, le chant sous de  nombreuses formes ?   Mais revenons directement à 0.Messiaen. Un conseil : lire absolument le livre  de Claude Samuel sur ce compositeur important du siècle précédent, déjà à l’0euvre avant la 2°Guerre Mondiale. D’inspiration chrétienne, prisonnier de guerre au cours de celle-ci, il composa et créa « Quatuor pour la fin du temps » avec l’aide, d’instrumentistes de qualité, comme le compositeur « kriegs  gefangene » à la même enseigne de la captivité.

Un Quatuor pour solistes variables sous les choix de Maxime Pascal, chief   

 de l’Ensemble Musical « Le Balcon », pilier de l’Athénée . Pour un auditeur foncièrement agnostique on ressent néanmoins la foi chrétienne  de l’œuvre, source de la longue suite d’opus du maître.

Reste la question de l’illustration « enaurme » de cette œuvre assez longue, signée par la video  de Nieto. Certains auditeurs l’ont déploré, la musique se suffit à elle-même … Ce n’est pas notre cas même la dominante « oiseaux » d’O.Messiaen est l’un de ses pêchés mignons, pardonnés au nom de « l’œuvre totale » parfois exceptionnellement impressionnante.

 Ouvrir des prolongements à la musique n’est pas interdit surtout quand dans le même temps une jeune violoniste nous a régalés de sa passion, il est vrai avec moins d’envahissement que dans le Messiaen.

 

Claude Glayman

Athénée, 29 Mai 17 :   Pierre Boulez  Anthèmes II pour violon et électronique :

              You-Jung Han (violon) / Olivier Messiaen Quatuor pour la fin du temps /Iris Zerdoud (clarinette).Clotilde Lacroix (violoncelle). Valentin Broucke (violon). Alain

Muller (piano).

Claude Samuel : Permanences d’Olivier Messiaen : Dialogues et Commentaires. Actes Sud

1999. 484 p. 30.34 E.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.