JUSTE UNE IMAGE DE BALI (24) : "LE VRAI MASQUE"....

JUSTE UNE IMAGE DE BALI (24) : « LE VRAI MASQUE… »

Cette évocation est dédiée à mon ami Manu Bigarnet qui s'apprête à donner, avec Esther Van Den Driessche, une création...entre masques et mules intitulée "Mon royaume pour une mule" à Dampierre-sur-Boutonne ce 25 juillet. 

Cette image, je l’avais évoquée dans mon premier article sur l’odalan de Batan Nyuh. J’avais cru voir feu Michel Crespin, acteur, bateleur, acteur de masques justement.

L’acteur qui jouait le topeng sidakarya était apparu déjà à deux reprises. A chaque fois, il incarnait des topeng comiques comme on en voit souvent lors des cérémonies. Celle-ci laissait peu de place, au sens propre et figuré, aux personnages secondaires comme le dalang du wayan kulit ou les topeng. Dommage, grand dommage car à l’évidence, l’acteur a du talent. C’est un professionnel qui intervient dans toute la région. J’aime, lorsque c’est possible, suivre sa transformation et saisir les gestes rituels qu’il accomplit, la prière muette avant son entrée en scène ici trop discrète, parfois fracassante au point d’éffaroucher les petits.

Malgré tout, j’ai admiré sa prestance, cette posture d’harangueur, et même pour une fois le micro. Et le doigt levé.  On jurerait un homme politique en campagne non ?

La logique voudrait, puisque c’est un topeng parlant, qu’il ne porte qu’un demi-masque. Comme celui-ci lui va bien ! Comme il le fait vivre !

Je vous livre ici une citation de Peter Brook, celle du sculpteur de masques du Théâtre du Soleil, Erhard Stiefel, immense artiste, et le lien pour lire un entretien qu’il donna avec Ariane Mnouchkine à Béatrice Picon-Vallin.

"Dans le monde social, un masque est ce que l'on fabrique de mensonges sur son propre visage afin de cacher la vérité aux autres. Au théâtre, un bon masque est exactement le contraire : c'est le portrait d'un homme sans masque. Ce que l'on ne voit que très rarement chez les êtres vraiment évolués, où tout est ouvert, tout circule librement, et où le visage est fidèlement le portrait de l'intériorité. Le masque met en lumière et isole un archétype, un type d'homme essentiel." 


Peter Brook, L'Espace vide

"Un vrai masque ne cache pas, il rend visible". Erhard Stiefiel © Claude Hudelot "Un vrai masque ne cache pas, il rend visible". Erhard Stiefiel © Claude Hudelot
« Un acteur qui croit se cacher derrière un masque se retrouve en réalité nu et impuissant, car un vrai masque ne cache pas, il rend visible ». Erhard Stiefel, sculpteur de masques, Théâtre du Soleil

https://www.theatre-du-soleil.fr/fr/a-lire/un-vrai-masque-ne-cache-pas-il-rend-visible-4147

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.