Lettre à Annie Ernaux

Chère Annie,

Votre lettre m'a touché, m'a profondément ému.

Voici ce que je viens juste d'écrire, sans trop réfléchir sur ma page facebook: "Libération, tout comme les Inrocks reprend cette lettre d'Annie Ernaux, qui s'inspire, quel symbole, de cette chanson de Boris Vian qui commençait par "Monsieur le Président, je vous écris une lettre", lettre longtemps censurée par nos chers radios...

La lettre d'Annie Ernaux est forte. Elle dit toute la vérité sur cet homme et sur ce régime. Et sa mise en garde sonne tellement juste. Annie Ernaux, que j'admire tant (*) cette écrivaine si haut perchée et cependant ancrée comme nul(le) autre au coeur de notre société et du petit peuple dont elle est issue, cette femme à la mémoire foudroyante, se fait ici sans le savoir ou en le sachant, le porte-voix de nombre de français qui eux non plus n'oublient pas." 

J'aimerais tellement, comme vous, que ce vrai nouveau monde advienne.

Avec toute ma reconnaissance,

Claude H.

(*) Le 9 août 2017, après une relecture de son oeuvre, j'avais rendu hommage à celle que je tiens pour l'écrivain(e) française la plus puissante de ce temps sur ce blog. L'article était intitulé "La leçon d'Annie d'Ernaux". 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.