La population française plus dangereuse que les supporters hooligans du football ?

En guise de lettre ouverte à nos gouvernants

Monsieur Le Président, Monsieur  Le Premier Ministre, Monsieur Le Ministre de l’Intérieur,

 

J’ai été comme beaucoup de nos concitoyens très choqué par les scènes « de quasi guerre civile » (pour reprendre certaines expressions de la presse)  à Marseille entre supporters de football d’équipes différentes.

Une chose m’a cependant profondément surpris, d’où ce courrier ;

Apparemment les forces de l’ordre n’ont utilisé que des grenades lacrymogènes et des canons à eau ; on ne voit d’ailleurs sur les images diffusées  ni porteur de flash ball, ou de LBD –lanceur de balles de défense- ;  on n’entend pas  non plus bien entendu de tir de grenade de désencerclement.

Je ne sais donc que penser ; pas une manifestation , fut elle la plus paisible possible , de citoyens français contre la loi travail où l’on ne voit sur les images diffusées des porteurs d’armes intermédiaires , visant qui un groupe de manifestants pacifiques qui une bouche d’entrée de métro,….

  • Cela viendrait il du fait que l’emploi de ces armes par la police dans des manifestations est interdit dans les autres pays européens et que cela pourrait « gâcher la fête »  comme vous dites et répétez si souvent pour demander aux grévistes de ne plus faire grève ? Effectivement, un œil crevé d’un supporter étranger, un éclat de grenade enfonçant la boîte crânienne d’un autre, pour ne citer que deux exemples, cela ferait sans doute mauvais effet .
  • Cela viendrait il des nombreuses dénonciations par des ONG comme Amnesty International, l’ACAT (association chrétienne pour l’abolition de la torture et de la peine de mort) voire par le Comité contre la Torture des nations Unis des violences policières dans notre beau pays, dénonciations qui risqueraient de trouver un écho amplifié si un malheureux supporter étranger était victime d’une de ces armes ?
  • Ou alors avez-vous fini par revenir sur votre décision de ne pas prendre en compte la recommandation du défenseur des droits – Jacques Toubon , ancien compagnon du Président Jacques Chirac, et peu suspect d’être un méchant »casseur »-d’interdire l’usage par les forces de police de ces armes intermédiaires lors de manifestations  (« Décision MDS-2015-147 du 16 juillet 2015 relative aux nouveaux cadres d’emploi de trois armes de force intermédiaire Recommandation individuelle et générale, Défenseur des droits | Jeudi 16 Juillet 2015 » ) ?

 

 

Je n’ose même pas imaginer ce qu’au fond cette différence de traitement pourrait signifier :  vous ne trouveriez pas anormal de laisser utiliser ces armes intermédiaires  vis-à-vis de votre propre population  mais vous seriez suffisamment prudents et attentifs à votre image auprès des autres pays européens pour ne pas risquer de vous trouver cloués au pilori par la presse étrangère si un ressortissant d’un autre pays était gravement blessé du fait de ces fameuses armes.

En bref, pour vous, votre population serait elle plus dangereuse que les supporters hooligans de l’euro 2016 , serions nous tous, simples citoyens, des « casseurs » en puissance dont vous auriez peur, et qu’il faudrait briser à tout prix, pour peu qu’ils osent vous remettre en cause.

 

J’espère encore qu’il n’en est rien, que je me trompe, et que vous saurez dans les mois à venir le prouver par vos actes,

Bien respectueusement,

Un citoyen bien ordinaire,

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.