Claude-Marie Vadrot
JOURNALISTE PROFESSIONNEL
Abonné·e de Mediapart

167 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 janv. 2015

Claude-Marie Vadrot
JOURNALISTE PROFESSIONNEL
Abonné·e de Mediapart

QUI MANIFESTE ET POUR QUOI ?

Claude-Marie Vadrot
JOURNALISTE PROFESSIONNEL
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                Je me suis réveillé ce jeudi matin avec la quasi certitude que je venais de faire un cauchemar. Mais hélas, sur France-Inter, les sanglots de Patrice Pelloux m’ont sinistrement rappelé que je n’avais pas fait un mauvais rêve ; et que mon vieil ami Cabu était vraiment mort et que je n’entendrais plus jamais son rire inimitable et heureux. Pas plus que je ne lirais ou entendrais les onze autres. Alors je pleure et peine à écrire ces quelques lignes.

                Mais je me demande aussi, car il fait bien réfléchir après la sidération, qui a manifesté, qui manifestera, et pour quoi ; à Paris comme dans de petites villes qui n’avaient jamais vu tant de monde dans leurs rues. Comme je deviens de plus en plus pessimiste sur l’évolution de la société française, sur l’influence grandissante (et tolérée) des excités de la manif pour tous, genre Civitas comme de la minorité radicale islamiste, je me  demande qui a défilé et défilera « contre les arabes » et qui a simplement défilé et défilera pour la liberté d’opinion et d’expression.

                Comme j’ai des doute, beaucoup de doutes, je ne manifesterais plus dans des cortèges auxquels les responsables du Front national et sa présidente Marine Le Pen auront annoncé leur présence ou donné leur bénédiction. L’unité nationale ne peut que s’arrêter à la frontière tracée par ceux qui entretiennent depuis des années la haine contre les musulmans…

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte