Facebook censure une fondation culturelle haïtienne

Dans une application arbitraire de ses normes, Facebook a rejeté un tableau de l'artiste haïtienne Elisabeth Moscoso Piquion qui apparaît sur la page web « Artiste de la Semaine » de la Fondation Culturelle Toussaint Louverture, le qualifiant de « Contenu adulte » parce qu’il montrerait « trop de chair ou de nudité ».

Dans un exemple décourageant et une application bizarre et arbitraire de ses normes, Facebook censure l'art haïtien. Cet été, Facebook a rejeté un  tableau de l'artiste haïtienne Elisabeth Moscoso Piquion, (voir ci-dessous) qui apparaît sur la page web “Artiste de la Semaine” de la Fondation Culturelle Toussaint Louverture, le qualifiant de «Contenu adulte» parce qu’il montrerait « trop de chair ou de nudité».

 © Elizabeth Moscoso Piquion sans titre, photo Toussaint Louverture Cultural Foundation © Elizabeth Moscoso Piquion sans titre, photo Toussaint Louverture Cultural Foundation

La Fondation est une organisation à but non lucratif située à Brooklyn, New York, dont l’objectif principal est de préserver le patrimoine culturel haïtien. Grâce aux dons généreux d'artistes, elle a rassemblé la collection d'art “Sauvons un Musée” afin de recueillir des fonds pour la réparation du Musée d'Art Haïtien de Port-au-Prince, Haïti, sévèrement endommagé par le tremblement de terre de 2010.

Je suis responsable du site web de la Fondation ainsi que de sa présence sur les réseaux sociaux. Nos fonds sont modestes et notre budget pour les publicités Facebook est minuscule. Le maximum que nous dépensons pour un poste payant est 10 dollars. On fait de la publicité pour les activités que nous organisons ou auxquelles nous participons, tels qu’une signature de livres ou une exposition artistique. De temps en temps, nous soumettons également une annonce pour booster notre publication récurrente «Artiste de la Semaine», qui présente les artistes de la collection “Sauvons un Musée”.

L’objet de notre annonce concernait Loud Silence de Guy Syllien (voir ci-dessous).  Ce tableau se trouve dans la page web « Artiste de la Semaine » de la Fondation, où figurent plusieurs autres œuvres d’art, dont celle de Moscoso Piquion qui a suscité le rejet par Facebook.

Guy Syllien, Loud Silence, Photo Toussaint Louverture Cultural Foundation Guy Syllien, Loud Silence, Photo Toussaint Louverture Cultural Foundation

Facebook a rejeté l'annonce pour « nudité excessive » et a exigé que nous retirions l'image du tableau de Moscoso Piquion de notre site. En cliquant sur « Voir les détails » j’ai accédé aux règles de publication/contenu pour adultes de Facebook. La section sur le contenu sexuellement explicite donne des exemples de ce qui est autorisé et de ce qui ne l'est pas. L’exemple de ce qui est acceptable est une image de face du corps nu de la statue de David par Michelangelo. Est-ce que j’avais besoin d'une autre preuve que mon annonce n'enfreignait pas les normes de Facebook?

Exemples de contenu à caractère sexuel donné par Facebook Exemples de contenu à caractère sexuel donné par Facebook

J'ai suivi la suggestion « Soumettre la publicité à un nouvel examen » qui apparaissait dans le message de rejet, pensant que l'annonce ferait l'objet d'un processus d’évaluation plus approfondi. Mais elle a été rapidement rejetée à nouveau, pour la même raison et avec les mêmes arguments.

Ma première pensée a été que la publicité avait été analysée par un algorithme qui n’avait pas reconnu qu’il s’agissait d’art.  Je me suis souvenue d'un débat à propos du tableau de Gustave Courbet L'Origine du Monde et que Facebook avait décidé de faire des exceptions en ce qui concerne l’art. En 2018, une publicité du Musée des beaux-arts de Montréal avait été rejetée car elle montrait une photo de Femmes à la toilette de Pablo Picasso où des seins de femmes sont représentés. Finalement, le musée avait convaincu Facebook d'autoriser la diffusion de l'annonce.

J'ai alors décidé de contacter directement Facebook, mais je n’ai pas trouvé de numéro de téléphone public et la question que j'ai posée sur la  page de la communauté d'aide est restée sans réponse. J'ai finalement atterri dans une page d’aide pour les entreprises où un chat Messenger peut être initié. Les membres de l’équipe de support ont été polis mais indifférents à mon argument selon lequel l'annonce ne violait pas leurs normes communautaires.

Voici l’explication que j'ai reçue : nous comprenons parfaitement le contexte de cette œuvre d'art, et sa nature générale, y compris parfois la nudité, mais nous prenons de fortes précautions lorsqu'il s'agit d'autoriser des images et des vidéos de cette nature sur cette plate-forme, et pour cette raison, nous confirmons que vos images ne respectent pas notre politique énoncée dans nos « Règles Publicitaires/Contenu Pour Adultes ».

La Fondation Culturelle Toussaint Louverture devrait-elle supprimer l'image du tableau de Moscoso Piquion de son site web ? Si oui, il lui faudrait aussi retirer le tableau Sans Titre de Gérard Fortuné (voir ci-dessous) ainsi que plusieurs autres. La Fondation devrait-elle censurer les artistes qui ont généreusement donné des œuvres d'art pour la réparation du musée haïtien alors qu’elles ne violent pas les critères de contenu sexuellement explicite de Facebook?

Gerard Fortune, sans titre, Photo Toussaint Louverture Cultural Foundation Gerard Fortune, sans titre, Photo Toussaint Louverture Cultural Foundation

J’ai aussi reçu des courriels de « Facebook Support » qui contenaient les mêmes phrases, mot pour mot, et les mêmes suggestions que les notifications dans Messenger. C'était peut-être une personne qui tapait les messages Chats mais ils étaient aussi robotiques que les rejets initiaux. Cela m'a donné l'impression que personne n'avait regardé le tableau, que personne ne l'avait comparé aux normes publiées par Facebook et qu'aucune attention n'avait été accordée aux objectifs de la Fondation et à sa concentration sur l'art.

Les derniers mots de l'équipe d’assistance ont été: « Nous confirmons notre refus et ce refus est désormais définitif. » Facebook n'applique pas ses règles équitablement et notre organisation à but non lucratif, qui se concentre sur l'art et qui fait de la collecte de fonds pour un musée haïtien endommagé par le séisme de 2010, en subit les conséquences.

La version originale de l’article, en anglais, légèrement différente, a été publiée dans le site Mr Beller’s Neighborhood le 13/09/2020 avec le titre “Facebook Censors a Haitian Cultural Foundation: Mr Beller Neighborhood   Claudine Corbanese  est un membre bénévole de la Fondation Culturelle Toussaint Louverture  ( Toussaint Louverture Cultural Foundation ) Elle est responsable de son site internet et de sa présence sur les réseaux sociaux.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.