cléa latert
Retraité
Abonné·e de Mediapart

23 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 août 2022

cléa latert
Retraité
Abonné·e de Mediapart

Précaire je le suis, précaire je le resterai

J'ai vu mes allocs disparaître de mois en mois, ainsi que la réduction loyer solidarité versée aux petits revenus. Et le mois prochain, je risque de perdre mes droits à la complémentaire santé qui me permet de me soigner. 

cléa latert
Retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le roi de France a décidé de s'attaquer aux APL, cette aide qui vient en aide aux plus modestes, aux « gueux » de ce pays, qui ne veulent pas travailler et qui demandent toujours des sous. Il a ainsi réalisé entre 1,1 et 1,2 milliards d'économies sur leur dos. Le montant de ces allocations est revu tous les 3 mois sur les revenus des 12 derniers mois, et ça n'arrange personne.

J'ai donc vu mes allocs disparaître de mois en mois, ainsi que la réduction loyer solidarité versée aux petits revenus. Et le mois prochain, je risque de perdre mes droits à la complémentaire santé qui me permet de me soigner en versant une cotisation mensuelle de 25e. Je devrai donc acquérir une mutuelle et vu les prix demandés, sans oublier les dépassements imposés par certains spécialistes jusqu'à 150e. Quel abus !

En France, on est aidés, à condition d'avoir des petits revenus. J'aurais préféré ne pas avoir ces aides, et pouvoir vivre pleinement de mon travail. Et je plains sincèrement les travailleurs qui perçoivent des petits salaires, et qui ne peuvent recevoir ces aides car dépassant, parfois, de quelques euros le plafond.

J'ai vécu cette situation que je trouvais injuste, et que je trouve toujours inéquitable.

Ces contrariétés ne viennent pas seulement du calcul des APL mais également de l'assurance retraite qui, 3 ans après ma "mise au repos" m'a envoyé un "reliquat" dont le montant dépasse à peine la moitié d'un salaire de député.

Ce fut une belle surprise, et cette somme fut mise sur 1 livret. Au moins, s'il m'arrive un coup dur, je ne demanderai à personne.

Ma joie fut de courte durée. Les administrations ont l'oeil sur tous les mouvements d'argent. Mais ça dépend pour qui ! En effet, la cnav s'est empressée de prévenir son ami les impôts, qui a prévenu son amie la CAF. Et le ciel m'est tombé sur la tête. Arrêt des APL depuis 6 mois. On donne d'un côté et on reprend aussi vite de l'autre. Quelle injustice !

Et, je me suis mise à penser aux magouilleurs de l'Etat, à B; sorti de prison, logé dans une cellule pour VIP, sortant tout souriant devant les journalistes, lui et sa femme coupables de fraude fiscale. 

Et cet autre ministre, C. ; je le vois encore prêtant sermon devant la Cour, levant la main et déclarant , « je suis innocent "poursuivi pour" fraude et blanchiment ».

Et ce couple (à qui j'aurai donné le bon dieu sans confession) coupable d'emploi fictif et de détournements de fonds publics, et ces député(es) dénoncés par Mediapart, qui profitent de leur position... Ces élu(es) qui devraient montrer l'exemple, qui n'éprouvent aucune honte et reprennent leur vie tranquille et osent encore se pavaner, montrant qu'ils sont les plus forts devant une justice qui est de leur côté, que représentent quelques mois de prisons en cellule VIP, une amende qu'ils pourront régler sans vendre leur patrimoine.

Mes problèmes sont plus importants que les leurs, ils s'en sortiront, ils ont le bras long et continuent à avoir de l'influence. La preuve, c'est qu'ils ont retrouvé un job bien rémunéré et ils continuent leur train de vie comme avant.

Et pendant ce temps, je me démène à droite et à gauche pour retrouver mes droits face à des employé(es) assis toute la journée, qui se fichent de mes problèmes et font la sourde oreille à mes demandes, mails, lettres recommandées, et qui mettront plus de 2 mois à répondre à mes courriers. Trop de dossiers à gérer ! Voilà la réponse.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Comment dire « non au fascisme » est devenu inaudible en Italie
La victoire du post-fascisme n’a surpris personne en Italie, où l’extrême droite s'est installée dans le paysage politique et médiatique depuis des décennies. Le « centre-gauche », impuissant et sans repères, porte une lourde responsabilité dans cette banalisation. Aujourd’hui, seules quelques rares organisations de jeunesse tentent de bousculer l’atonie générale qui s’est emparée de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Corruption
Qatar-Sarkozy : les nouvelles liaisons dangereuses
Un rapport de la police anticorruption montre que Nicolas Sarkozy aurait fait financer a posteriori par le Qatar, en 2011, des prestations de communication réalisées par le publicitaire François de La Brosse pour sa campagne électorale de 2007, puis pour l’Élysée. Aucune d’entre elles n’avait été facturée.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Journal
Crise de l’énergie : sans « compensation » de l’État, le scolaire et l’université en surchauffe
Pour affronter la flambée des prix de l’énergie dans tout le bâti scolaire et les établissements d’enseignement supérieur, collectivités et présidents d’université s’arrachent les cheveux. Le projet de loi de finances 2023 est cependant bien peu disert sur de possibles compensations de l’État et écarte l’hypothèse d’un bouclier tarifaire. En réponse, économies, bricolage ou carrément fermeture des établissements d’éducation.
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk