Clément Detry
Journaliste, correspondant au Mexique et en Amérique centrale
Abonné·e de Mediapart

52 Billets

1 Éditions

Billet de blog 17 juil. 2018

Corruption et violence portent la gauche au pouvoir à Mexico

Au Mexique, le vainqueur de l’élection présidentielle de dimanche, Andrés Manuel Lopez Obrador, dit avoir la solution pour éradiquer la corruption et l‘impunité qui l’entoure. Les détracteurs d'Andrés Manuel Lopez Obrador, qui ont cherché à le présenter comme laxiste, voire bienveillant envers la criminalité organisée, n'ont pas été pris au sérieux par un électorat littéralement conquis.

Clément Detry
Journaliste, correspondant au Mexique et en Amérique centrale
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le candidat de gauche Andrés Manuel Lopez Obrador, après l'annonce de sa victoire à l'élection présidentielle mexicaine © AFP

Au Mexique, le vainqueur de l’élection présidentielle de dimanche, Andrés Manuel Lopez Obrador, dit avoir la solution pour éradiquer la corruption et l'impunité qui l’entoure. “Il en va du développement productif du pays, et de l’endiguement de la violence criminelle qui le ravage”, selon lui. Ce leitmotiv a aussi permis la construction d’une campagne rassembleuse, pourfendant les injustices sociales tout en évitant de donner raison aux caricatures le faisant passer par un "nouveau Chavez" d'Amérique latine.

D'autres exercices de dénigrement ont émaillé cette campagne particulièrement agressive, présentant M. Lopez Obrador comme laxiste, voire bienveillant envers la criminalité organisée. L’accusation, qui s’appuie sur une déclaration concernant la possible“amnistie”de petits producteurs et trafiquants de stupéfiants, a été abondamment relayée par l’équipe de son principal rival, Ricardo Anaya, issu du Parti action nationale (PAN).Mais il n’a pas été difficile pour M. Lopez Obrador d'ignorer le vacarme diffamatoire créé par ses rivaux, tant il avait l’avantage sur les candidats liés au parti de la force, qui a perdu la guerre lancée il y a plus de dix ans contre le“narcotrafic”.

[La suite de l'article est en accès payant sur le site de la Libre Belgique]

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants.
par Caroline Boudet
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour prendre une photo de famille, tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire de la politique française », contrairement à ce que pensent ses participants.
par Ellen Salvi
Journal — France
La FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk