La Quinzaine Amazonienne et l'Ambassade des Peuples Autochtones

Affiche Quinzaine Amazonienne détail Affiche Quinzaine Amazonienne détail

 

“En tant qu’habitants séculaires de la forêt, nous en sommes ses gardiens. Nos moyens pour la protéger sont dans la consolidation de notre autonomie territoriale, politique, culturelle et spirituelle qui est construite en étroite relation avec la forêt dans laquelle nous vivons depuis la nuit des temps.”

Benki Piyâko leader spirituel et politique peuple Ashaninka

COP21, Paris, décembre 2015. Les gouvernements du monde entier sont censés valider des solutions aux conséquences de l'activité humaine sur le changement climatique. Bien que cela ait commencé il y a 21 ans, aujourd'hui l'activité humaine s'est accélérée et les propositions et leurs applications tardent à se faire entendre. Qui sont les experts de ces négociations qui touchent à l'avenir de l'homme sur la terre ?

Bien loin de la table des négociations, les peuples des origines, eux, planchent sur la question depuis la nuit des temps. Derniers détenteurs de précieuses connaissances qui lient la nature à l’homme, pourquoi ces experts de la nature ne sont-ils pas entendus au même titre que les scientifiques et les experts internationaux dans les négociations qui opposent aujourd’hui l’activité humaine et le changement climatique à la protection des ressources naturelles et de la nature?

Pour y répondre la Quinzaine Amazonienne transforme la Bellevilloise à Paris et la Péniche Fargo à Lyon en «Ambassade des Peuples Autochtones» du 9 au 12 décembre 2015.

Pendant 4 jours, L’Ambassade des Peuples Autochtones, aura l'honneur d'accueillir la parole des représentants des peuples des 5 continents aux côtés de différents intervenants internationaux du monde des arts, des sciences, des médias, de la terre. Cette rencontre inédite, construite autour d’une tribune ouverte au public, se fera simultanément à Paris et à Lyon.

Les peuples Ashaninka (Pérou-Brésil), Puyanawa-Kayapo-Yawanwawa- Munduruku-Huni Kuin-Tukano (Brésil), Kichwas de Sarayaku (Equateur), Otomi-Toltèques (Mexique), Huli-Papou (Papouasie), Maori (Nouvelle- Zélande), Sliammon First Nation (Canada), Inupiat (Alaska), Dine Dakota (Etats-Unis), Dayak Pompakng (Borneo), Pygmée (Afrique Centrale), Rapanui (Ile de Pâques) ont entendu l’appel.

Une rencontre historique se dessine. Traditions, sciences et arts vont nourrir un événement exceptionnel qui va permettre aux représentants des peuples du monde de s'unir sous un même toit, de dialoguer ensemble, de sensibiliser les publics, le monde scientifique, le monde économique, les médias, mais aussi les instances gouvernementales sur l'importance universelle des peuples premiers pour la protection de la planète.

Comment les peuples premiers conçoivent la nature? Quels liens ont- ils créés avec elle? Quel est le rôle des femmes dans le lien à la nature ? Quels sont les impacts de la déforestation sur le climat ? Quels sont leurs combats aujourd’hui (bois, énergies fossiles, énergie hydroélectrique)? Quelles solutions ont-ils pour protéger la terre, leurs savoirs et leurs territoires ? Comment l'image, les nouvelles technologies de l'information et les réseaux sociaux redessinent un nouveau temps pour les peuples du monde ? Les possibles et les limites?

Pour donner de l'écho à cette rencontre hors du commun, Edgar Morin (Sociologue), François Taddei (Biologiste, directeur du Centre de recherches interdisciplinaires-Paris), Corinne Arnould (Paroles de nature), Valérie Cabanes (End Ecocide), Etienne Cunge (Resp. développement durable pour le Grand Paris), Delphine Fabbri Lawson (Anahata), Esther Katz (Anthropologue), Marisol Najashi Samaniego Pascual “Marishöri” (Peuple Ashaninka Pérou), Berlin Diques Rios « Jiribati » (Peuple Ashaninka Pérou), Puwê Luis (Peuple Puyanawa Brésil), Eliane Fernandes (Society of Threatened Peoples), Mundiya Kepanga (Peuple Huli-Papou), Samanta Novela (Nature Rights), Christian Poirier (Amazon Watch), Le tribunal International des droits de la Nature, Ibrahim Mbamoko (Carré Géo & Environnement), David S. Salisbury (Géographe),  Sandro Rogério do Nascimento Xucuru (Technique Solidaire- SOLTEC -Núcleo de Solidariedade Técnica, Université Fédérale de Rio de Janeiro), Dabadi Thaayrohyadi (Peuple Otomi-Toltèque), Tom Goldtooth (Peuple Dine Dakota, Executive Director of the Indigenous Environmental Network-IEN), Edith Patrouilleau et Sylvain Duez (CSIA), Adrastia (association de recherche sur le climat), Speaker du Muséum d’Histoire Naturelle, Corine Sombrun (Auteur), Jérémy Narby (Anthropologue), Sébastien Minchin (Musée d’Histoire Naturelle de Rouen), Benki Piyâko (Peuple Ashaninka Brésil), Anne Pastor (journaliste), Ildomar dos Santos, Kayombya Jean Damascène (Peuple Pygmée Mutwa, Rwanda, fondation Batwa), Kapupu Diwa Mutimanwa (Peuple pygmée du Congo, ambassadeur et président national de LINAPYCO, ligue nationale des associations autochtones Pygmées du Congo) ont déjà répondu présent.

La Quinzaine Amazonienne est très honorée de recevoir aux côtés de ces représentants des nations natives du monde, les sculptures qui questionnent le climat, l'avenir et le présent, des artistes Maori, George Nuku et Michel Tuffery, de Pedro Marzorati, le travail photographique d’Anouk Garcia, de Rina Sherman, et de Delphine Fabbri Lawson, les compositions sonores de Jean Voguet (France), Yuko Katori (Japon), André Serre Milan (France), Nicolas Perret & Sylvia Ploner (France, Island), les films de Vanessa Escalante, Robert Curran, Marc Dozier, les œuvres mix média de Valery Grancher (Hong Kong), Robert Cahen, Maurice Benayoun (Hong Kong), Jean-Luc Vilmouth et Maya Naruse, ainsi que d’autres artistes talentueux qui se joignent bénévolement à l'événement.

Les 4 journées seront rythmées par des tables rondes, des projections, des rencontres, pour terminer en musique comme il est de coutume chez les peuples des origines. Sur scène, des artistes engagés et surprenants, Kuku (Nigeria), Ayrald Petit & Guest (France), Sylvestre Soleil (France), Yaki Kandru (Colombie), Axel Lecourt (France), José le Piez (France), Drums Singers (Etats-Unis), Muriel Bloch (France), Joao Mota (Guinée Bissau), Patrick Bebey (Cameroun), Mercedes Alfonso & Habla Tambores (Cuba), Estampas del Peru (Pérou), Béatrice Little Bear & Guest ( France), Raphael Didjaman (France), Ricardo Delgado (Pérou), qui ont décidé de rendre hommage à L’Ambassade des Peuples, en partageant leur talent et la scène avec les peuples du monde :

Nataanii Means (Etats-Unis), Frank Waln (Etats-Unis), Ta'Kiya Blaney (Canada), Allison Warner (Alaska), Puwê Luis du peuple Puyanawa (Brésil), Benki Piyâko & guest du peuple Ashaninka (Pérou-Brésil), George Nuku & Guest du peuple Maori (Nouvelle Zélande), Honorine Koening & Guest du peuple Maori (Nouvelle Zélande), Dabadi Thaayrohyadi du peuple Otomi Toltèque (Mexique).

Cette manifestation citoyenne des 5 continents est primordiale à l’heure où les gouvernements du monde sont censés s'entendre sur l'avenir des interactions de l'homme avec la nature et le climat. Offerts par la Bellevilloise à Paris et la Péniche Fargo à Lyon, ces espaces sont dédiés à recevoir la voix des peuples autochtones. A ce titre, toutes les délégations des peuples autochtones, qui seront présentes pendant la COP21, sont invitées à nous rejoindre. N’hésitez pas à relayer autour de vous.

Au nom de l’équipe de la Quinzaine Amazonienne et des Peuples qui y seront réunis, nous vous remercions par avance de l’intérêt que vous pourriez porter à cet événement, de votre soutien, de votre participation et de vos relais.

Anouk Garcia (co-fondatrice de la Quinzaine Amazonienne et présidente d’Akiri)
Delphine Fabbri Lawson
(co-organisatrice de la Quinzaine Amazonienne et présidente d’Anahata)

Note importante pour les journalistes

Afin de réaliser des ITW dans de bonnes conditions, une loge sera a votre disposition pendant les soirées. Merci de nous communiquer votre intérêt à couvrir cet événement afin que nous puissions vous recevoir dans les meilleures conditions.

Note importante
pour les représentants des peuples Autochtones présents en France pendant la COP21

Ce lieu est dédié à toutes les délégations des peuples autochtones des 5 continents, qui seront présentes pendant la COP21, n’hésitez pas à relayer autour de vous.

+d'INFOS :

www.laquinzaineamazonienne.com

Facebook / quinzaineamazonienne Twitter / @QuinzaineAmazon / #15amazonienne

Contact presse / invités:
laquinzaineamazonienne@gmail.com

Affiche Quinzaine Amazonienne simple Affiche Quinzaine Amazonienne simple

 

Programme Quinzaine Amazonienne du 24/11 au 12/12

Réservation obligatoire, entrée libre, appel à don

La Quinzaine Amazonienne n’est financée par aucun organisme. Les artistes, les intervenants, les leaders des peuples autochtones interviennent gracieusement. Pour pouvoir recevoir nos hôtes dans des conditions honorables, transports, nourriture, logement, une donation vous sera demandée. Les personnes qui n’ont pas les ressources pourront juste nous le signifier.

En vous remerciant de votre compréhension, en espérant que votre soutien contribuera à donner à cet événement toute la dimension qu’il mérite.

le 24/11 à 18h Gare Paris-Montparnasse - Paris14°
Exposition Frans Krajcberg-Anouk Garcia-SNCF Gares & Connexions.

du 01/12 au 06/12 au Musée du Quai Branly-Paris 7°
«L’Amazonie filmée par ses peuples»

Présentations, projections et conférences de 30 ans d’images avec 15 peuples au Brésil. Un travail inédit porté par Vincent Carelli et l’organisation brésilienne Vidéo nas Aldeias. Avec la présence exceptionnelle des cinéastes amérindiens (Huni Kuin, Ashaninka, Munduruku...) et de Vincent Carelli.

du 9/12 au 12/12 à la Bellevilloise-Paris 20e et à la Péniche Fargo à Lyon

Clôture de la COP21 avec "l’Ambassade des Peuples Autochtones”,

qui pendant 4 jours, va réunir la parole des représentants des peuples des 5 continents ainsi que différents intervenants du monde des arts, des sciences, des médias, autour d’une tribune ouverte au public.
A partir de 14h00, conférences, projections et rencontres.
A partir de 20H00, musique, chants et danses comme il est de coutume chez les peuples des origines.

Important
Un programme détaillé et le visuel définitif vous seront envoyés très prochainement, afin d'inclure la confirmation des nouveaux artistes, intervenants et représentants autochtones sollicités.

 

 


 



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.