Mariage pour tous : La Redoute rate son buzz, pas le Bloc identitaire

C’est l’histoire d’une fausse bonne idée. La semaine dernière, le site de vente en ligne de La Redoute a mis à l’honneur dans sa section mariage de petites figurines d’un genre encore inhabituel.

C’est l’histoire d’une fausse bonne idée. La semaine dernière, le site de vente en ligne de La Redoute a mis à l’honneur dans sa section mariage de petites figurines d’un genre encore inhabituel. Bien qu’en vente sur le site “depuis plus de six mois”, selon le service clients de La Redoute, ces mignons tandems d’amoureux homme/homme ou femme/femme se voulaient un clin d’oeil cool à l’actualité brûlante du moment.

421781laredoutegay.jpg

C’était sans compter sur le Bloc ldentitaire, opposant manifestement chatouilleux au projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe. Dès le début de l’opération commerciale mariage pour tous de La Redoute, le Bloc a fait circuler parmi ses sympathisants et interlocuteurs, journalistes y compris, un communiqué appelant au “boycott” du site pour des entreprises plus “éthiques”. Au cri de “La Redoute pour tous ? La Redoute sans nous !”, il enjoignait les militants à contacter directement les services communication de l’entreprise pour réclamer le retrait des accessoires de mariage honnis.

966329Immagine3.png

478693Immagine2.png

Manoeuvre efficace : “On a saturé leur boite mail, ils ont dû retirer de la vente les figurines du mariage homo”, jubilait vendredi soir (un peu vite) Fabrice Robert, le président du Bloc ldentitaire. Le mouvement d’extrême droite est coutumier de ces “opérations TCF” (pour Téléphone Courrier Fax), qu’il estime cohérentes avec sa vocation de “groupe de pression”. Et pression il y a eu, sans aucun doute, puisque le service communication de La Redoute, injoignable pour les journalistes pendant les deux jours qu’aura duré le raid, a fini par informer le Bloc que les figurines avaient été retirées. Avant de remettre en vente, ce lundi matin, le couple femme/femme uniquement. Pourquoi ? Mystère.

Dans le mail-type envoyé aux mécontents (voir capture d’écran ci-dessous), La Redoute rappelle qu’elle “n’a pas pour vocation de prendre position sur des questions d’ordre sociétal”. Fabrice Robert affirme de son côté que la responsable des relations publiques du groupe, auteure supposée de cette fausse bonne idée de buzz, aurait justifié cette opération commerciale par la crainte d’être “perçu[e] comme homophobe par sa clientèle.” Ce qui fait s’étrangler le leader identitaire : “Si on commence à mettre en ligne des figurines de mariage homo, demain se sera des bébés nés par procréation médicalement assistée.”  (NDA : ????)

685522Immagine1.png


Contactée plusieurs fois par nos soins, cette responsable s’est fendue d’un laconique : “Pas de suite à votre demande.” Tandis que sur les réseaux sociaux, son rétropédalage fait grincer quelques dents :

258115Immagine4.png

356737Immagine5.png

Bref, un épisode plutôt piteux pour La Redoute. Mais une excellente opération de comm’ pour le Bloc ldentitaire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.