La surveillance planétaire : Révision , on ramasse les copies!

Article issu de Reflets.info

Oui, même si Reflets a perdu toute sa crédibilité, il vous faut réviser. Relire. Car on ne peut comprendre les choses de la vie qu’en les mettant en perspective, sur le long terme. Reflets vous a beaucoup parlé de Deep Packet Inspection depuis sa création, cette technologie qui permet de passer de la surveillance façon « agence de détectives privés » à celle de l’ensemble du nation ou d’une région du monde. Les documents d’Edward Snowden l’on montré assez clairement, c’est même toute la planète qui peut être mise sous surveillance. Dans un monde panoptique où chacun est considéré comme un délinquant en puissance, le rêve de Nicolas Sarkozy, vous êtes la cible, je suis la cible, votre grand-mère est la cible, votre chat est la cible.

Avant que nous allions un peu plus loin dans la mise sous les projecteurs de ceux qui surveillent, il est donc temps de réviser. Petite sélection d’articles :

NSA/Snowden : la France, ce cas très particulier…Surveillance généralisée : connards ou menteurs ? Ou les deux ?Démocratie : la mutationLes écoutes massives ? C’est politique mon bon monsieurDis donc, la France, tu fais quoi dans tout ça ? #DPILa #DGSE, le #GCHQ, et… #QosmosExpliquez-nous ça monsieur Hollande…Accords Lustre : le gouvernement commence à lever le voile sur le Prism FrançaisAllo Amesys, Bull, Alten, le gouvernement français ? Savez-vous ce que vous avez fait au Maroc ?Qosmos, raconte-nous une histoire (de protocoles)Ceci est le Watergate de la planèteQuand Jean-Jacques Urvoas raconte n’importe quoi au Point sur le PRISM français…L’écoute des câbles, deux ans pour comprendre : mieux vaut tard que jamaisAmesys, DGSE, DRM, et si…Qosmos et FSI : restons optimistes, il reste quelques dictatures et quelques Etats policiersTesté et approuvé : on peut transformer un PS en une UMP avec un baril d’Amesys

 

Et plus largement, si vous avez vraiment du temps et que vous voulez avoir 20/20 au test, vous pouvez réviser l’ensemble ici et .

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.