Merci patron! documentaire réalisé par François Ruffin

"Un film qui donne la pêche" (Jacques Littauer Charlie Hebdo)

 

Merci Patron!Marc-Antoine Jamet (hiérarque du PS, fabiusien cumulard, secrétaire général du groupe LVHM) ose affirmer péremptoire que le documentaire de François Ruffin "Merci Patron" fait le lit du Front national; que tout ce qui est "montré" et "dit" est pur mensonge. Lui-même interviewé dans ce film -qu'il n'a même pas vu....-souffrirait-il d'une amnésie cruelle, hypocrite et rédhibitoire ? 

Voici un film/documentaire animé par un esprit frondeur, aux allures de BD parfois (et la chanson des Charlots qui l'irrigue en est une des preuves); un film qui par la dérision, l'humour "ose" s'attaquer au géant Bernard Arnault; en donnant la parole à cette classe ouvrière que "tous" avaient un peu vite enterrée....Un film "lutte des classes" sur le mode de la comédie.

Jocelyne et Serge Klur fabriquaient des costumes Kenzo à Poix-du-Nord; l'usine délocalisée en Pologne, ils sont au chômage "on doit vivre avec 4€ par jour"......  Endettés, ils risquent l'expulsion de leur petite maison . Le Robin des Bois François Ruffin (rédacteur en chef de Fakir) vole à leur secours! Gagnera-t-il son pari, malgré tous les pièges tendus par la cruelle Anastasie ?? et les chantages des sbires du Grand Capital??

Que d'astuces pour jongler avec la paperasserie administrative, que d'impertinence (potache) dans les propos comminatoires, et le détricotage -style "franche rigolade"- des mensonges et injustices.

Et au final quelle bouffée d'air frais et de chaleur humaine!

Un film qui donne la pêche (Ruffin) à ne pas rater!

 PS: Aux détracteurs soudainement épris de justice en imaginant le sort réservé au "pauvre" Serge (LVMH lui fera peut-être payer les pots cassés), François Ruffin a déjà répondu " S'il devait avoir des problèmes, on est prêt. Le film n'a été financé que grâce à la générosité des lecteurs de Fakir, alors s'il le faut, on lancera la même collecte pour défendre Serge et on récoltera l'argent en une semaine. Et puis en France, on a encore un droit du travail, il faut en profiter tant qu'il existe...."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.