COLIN MAHEU-GOURMELON
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 sept. 2015

COLIN MAHEU-GOURMELON
Abonné·e de Mediapart

Derrière l'élan de solidarité envers les réfugiés, la vraie question des lois et codes migratoires en France

Bon, ça fait vraiment chaud au cœur de voir les médias, la population, ENFIN se mobiliser massivement pour soutenir les réfugiés (checkez agirpourlesrefugies.fr). Par contre il me semble nécessaire de rappeler quelques informations, pour ceusses qui prendraient le train en route et ne suivent pas ces questions depuis longtemps.

COLIN MAHEU-GOURMELON
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bon, ça fait vraiment chaud au cœur de voir les médias, la population, ENFIN se mobiliser massivement pour soutenir les réfugiés (checkez agirpourlesrefugies.fr). Par contre il me semble nécessaire de rappeler quelques informations, pour ceusses qui prendraient le train en route et ne suivent pas ces questions depuis longtemps.


Les Syrien.ne.s quittent la Syrie depuis le début de la guerre, et l'UE choisit délibérément de ne pas les accueillir (pour rappel l'infographie des Verts au parlement européen qui date de 2013 http://greenmediabox.eu/syrianrefugees/). Depuis des années des lois sur l'accueil des étrangers sont votées en moyenne tous les 2/3 ans (1993 lois Pasqua, 1997 loi Debré -non abrogée par Jospin- , réforme du code CESEDA en 2006, années Sarkozy pour poser quelques jalons), visant à chaque fois à durcir les conditions d'entrée et à militariser les frontières de l'espace Shengen. Flippés par le niveau de racisme (réel ou supposé) des Français.es, les gouvernements de droite successifs s'agitent, donnent des coups de menton pour assurer à la population qu'elle a raison d'être xénophobe et que les migrations sont un phénomène néfaste et illégitime.


La question du statut potentiel des migrant.e.s (demandeur d'asile, étranger légal, étranger sans-papier) est un sujet délicat. Je vous invite à vous renseigner notamment via les publications de la Cimade par exemple (http://www.lacimade.org/) pour avoir accès à quelques explications sur les migrations. Ce qui se passe aujourd'hui avec les réfugié.e.s Syrien.ne.s (mais aussi Soudanais.e.s, Erythréen.ne.s...) est en fait la conséquence du refus de l'Union Européenne et de ses États membres (dont la France en bonne place) de respecter leurs obligations légales internationales concernant le droit d'asile (http://www.unhcr.fr/pages/4aae621e11f.html). Il est vrai que de nombreux étrangers cherchent à tout prix à obtenir le sésame que représente le statut de réfugié auprès de l'OFPRA sans pouvoir être légalement qualifiés de réfugiés. Mais c'est la conséquence nécessaire de la paranoïa occidentale vis-à-vis de la migration internationale des populations non blanches/riches ("Nous" les Européens nationaux avons le droit de nous déplacer comme bon nous semble, souvent sans même avoir besoin de passeport, et nous tenons beaucoup à ce droit: http://cdn.static-economist.com/sites/default/files/imagecache/original-size/images/print-edition/20150905_EUC631.png). La réponse ne devrait évidemment pas être, comme c'est le cas aujourd'hui de criminaliser a priori les demandeurs d'asile, mais bien d'ouvrir des opportunités d'immigration légale.

Ce petit billet pour partager avec vous deux éléments importants:
1. J'ai très très peur que cet élan soudain de solidarité vis-à-vis des petits enfants morts Syriens (soit: réfugiés) ne conduise à invisibiliser les violences que l’État applique systématiquement aux étrangers/ères de tout statut: légal, sans-papier, demandeurE d'asile, réfugiéE etc. On en voit l'exemple en ce moment même où le PS se mobilise pour l'accueil des "réfugiés" syriens, pendant que ses élus envoient la police harceler les "migrants" de la Chapelle (samedi dernier encore, sur le parvis de la Mairie du 18e arrdt de Paris).

2. Il ne faut bien prendre conscience que les migrations sont amenées à se développer du fait des changements climatiques, les migrants ("réfugiés" ou non) font partie des populations les plus vulnérables aux dégradations environnementales. Il est crucial que le mouvement pour la justice climatique qui commence à frémir à l'occasion de la COP se saisisse de cet enjeu et fasse toute place aux mobilisations de soutien avec les étrangers en mouvement (pour simplifier) lors de ses actions (et ça commence: http://cispm.org/).

PS: Désolé, tout n'est pas féminisé dans le post mais il faut bien lire ce texte comme s'appliquant autant aux étranger/migrants/réfugiés etc qu'aux étrangères/migrantes/réfugiées

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique économique
Comment la Macronie a tourné le dos à la rationalité économique
Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron se présentait comme le champion de « l’évaluation des réformes », il fait fi des évaluations scientifiques négatives sur sa politique économique. Désormais, sa seule boussole est sa politique en faveur du capital.
par Romaric Godin et Mathias Thépot
Journal
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Journal — Habitat
Faute de logement, des mères restent à l’hôpital avec leurs enfants
À l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, sept femmes sont accueillies sans raison médicale. En cause : la  saturation de l’hébergement d’urgence. Maïrame, mère d’un bébé de cinq mois, témoigne. 
par Faïza Zerouala
Journal — Travail
Grève chez Sanofi : « Ponctionner les actionnaires pour augmenter les salaires »
Démarré le 14 novembre, le conflit social chez le géant français du médicament touche désormais une quinzaine de sites. Reportage à Montpellier, où les « petits salaires » de l’entreprise sont mobilisés pour une hausse des rémunérations.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Rap et théorie postcoloniale : sur « Identité remarquable » de Younès Boucif
« Un Arabe qui fait du rap y’a pas grand-chose d’original », rappait Younès dans « J’me rappelle ». Mais quid d’un Arabe qui rappe, joue (au cinéma, au théâtre), écrit des romans, manage et se fait parfois, à ses heures perdues, documentariste ? À l'occasion de la sortie de son album, retour sur la trajectoire d'un artiste aux talents multiples.
par Matti Leprêtre
Billet de blog
L'amour trouvera un chemin
Dans la sainte trinité du jazz, et sa confrérie du souffle, on comptait le Père (John Coltrane), le Fils (Pharoah Sanders) et le Saint-Esprit (Albert Ayler). Il est peu dire que le décès de Pharoah Sanders, le 24 septembre dernier, est une grande perte. L'impact de son jeu, du son qu'il a développé, de ses compositions et de sa quête vers la vérité, est immense.
par Arnaud Simetiere
Billet de blog
Anne Sylvestre : manège ré-enchanté
Tournicoti-tournicota ! On savait l'artiste Anne Sylvestre facétieuse, y compris à l'égard de ses jeunes auditeurs, fabulettement grandis au rythme de ses chansons, alors qu'elle ne cessa pas de s'adresser aussi aux adultes irrésolus que nous demeurons. Presque au point de la croire ressuscitée, grâce à l'initiative de la publication d'un ultime mini album.
par Denys Laboutière
Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar