COLLECTIF DASEM PSY
Collectif pour la défense du droit des étrangers malades, particulièrement ceux souffrant de graves troubles psychiques
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 févr. 2022

Compte rendu des assises "psychotrauma et étrangers malades"

Ce blog est destiné à publier des témoignages et récits autour des conséquences de la précarisation du droit au séjour pour soins ainsi que des réflexions sur la question du droit des « étrangers malades » et particulièrement dans le champ des troubles psychiques. Premier article de restitution des assises du psychotrauma qui se sont tenues le 26 mars 2021.

COLLECTIF DASEM PSY
Collectif pour la défense du droit des étrangers malades, particulièrement ceux souffrant de graves troubles psychiques
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis la Loi du 7 mars 2016 relative au droit des étrangers en France, l’évaluation de l’état de santé des étrangers susceptibles de bénéficier d’un titre de séjour pour raisons de santé, auparavant dévolue aux médecins des ARS (MARS), a été transférée aux médecins de l’OFII.

Ce transfert de compétences a conduit à une réduction considérable des avis positifs et de la délivrance de titre de séjour pour les étranger·es malades, notamment pour celles et ceux qui souffrent de troubles psychiques.  

Nombre de soignant·es qui suivent des patient·es exilé·es considèrent que ces avis sous-estiment la gravité des conséquences en cas d’interruption de traitement, surestiment les possibilités réelles d’accès aux traitements dans les pays d’origine, ignorent les impossibilités de retour pour des patient·es ayant vécu de graves traumatismes par violences intentionnelles, mésestiment les évaluations et la qualité du suivi des soignants. Ils constatent les conséquences de ces avis négatifs suivis de refus des préfectures de délivrer des titres de séjour : dégradation de l’état de santé et des conditions de soins pour ces patient·es gravement malades. 

Le collectif Dasem psy s’est constitué à l’automne 2018 ; pour alerter sur cette situation, mobiliser les acteur·trices du soin et recueillir l’expertise de soignant·es sur les réalités cliniques en France et dans les pays d’origine des exilé·es, en particulier ceux souffrant de graves traumatismes psychiques. Il est constitué de soignant·es issus du champ hospitalier, libéral, associatif et d’acteur·trices de la recherche.

 Le collectif Dasem psy a réalisé une journée d’Assises « Psychotrauma et étrangers malades » à l’INALCO à Paris, le 26 mars 2021, qui a donné la parole aux intervenant·es du terrain, à des universitaires et à la Défenseure des Droits, Claire Hédon, pour alertes sur ces problèmes. Les vidéos de cette journée sont accessibles sur le site du COMEDE (liens ci-dessous). Le service médical de l’OFII a été invité mais a décliné l’invitation.

 Ce blog est destiné à publier des témoignages et récits des situations rencontrées, ainsi que des réflexions sur la question du droit des « étrangers malades » et particulièrement dans le champ des troubles psychiques. Il publiera des textes des membres du collectif ou d'autres intervenants sur ce sujet.

Parmi les membres du collectif Dasem psy, qui rassemble près de 80 personnes (médecins psychiatres ou généralistes, psychologues, infirmier·es, intervenant·es sociaux·les et juristes, universitaires), les personnes suivantes ont accepté de signer ce blog :

Sibel Agrali, Directrice du Centre de soins Primo Levi

Georges Yoram Federmann, Psychiatre gymnopediste, Strasbourg, Libéral et CMPP

Vincent Feireisen Chartier, Psychologue, Equipe de Liaison PASS Psychiatrie Précarité Strasbourg

Céline Foucault, psychologue clinicienne -psychothérapeute exerçant ses fonctions à l'association Promo-soins/interface psychiatrique Toulon.

Bertrand Guéry, Psychothérapeute - Directeur du Centre de soin Osiris, Marseille

Clémence Hue, Juriste, Observatoire et Défense des Droits des Usagers/ASUD Mars Say Yeah

François Journet, Psychiatre en libéral, Nord-Isère

Marie Lépine, psychiatre, Marseille

Léo Manac'h, doctorant en anthropologie, Ceped, U. de Paris Cité

Claire Mestre, Psychiatre, Anthropologue, Présidente de l'association Ethnotopie, Bordeaux

Francis Remark, Psychiatre, Périgueux

Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Psychologue et Anthropologue, Institut Convergences Migrations

Brigitte Tregouet, médecin généraliste, La Roche-sur-Yon

Arnaud Veisse, directeur du COMEDE

Jean Michel Vermande, psychiatre, CASO medecins du monde, Bordeaux

Laure Wolmark, psychologue, ex-responsable santé mentale au COMEDE

Nabil YAJJOU, médecin généraliste addictologue, actuellement en poste au sein de la Case de santé dans le cadre de la plateforme territorial d'appui migrant·es

Accès à l'ensemble des visio sur la playlist du COMEDE du compte rendu de la journée d’assise :

Assises psychotrauma et étrangers malades

En suivant le déroulement de la journée:

Introduction: Evolution juridique, politique et pratique des DASEM   Arnaud Veïsse (directeur général du Comede

1ère table ronde: Avant-Après : Evolution du dispositif, des ARS à l'OFII

Emergence du collectif - François Journet
L’évolution de la procédure vue par un.e avocat.e - Vanina Rochiccioli
Evolution des avis médicaux, l'exemple de la Savoie - Claire Gekière (Chambéry)

Modératrice : Halima Zeroug-Vial, Samdarra

2ème table ronde L'exceptionnelle gravité et le soupçon

Psychotraumatismes : les blessures invisibles face à l’administration de la preuve - Marie-Caroline SaglioYatzimirsky et Laure Wolmark
Un modèle d’expertise ? - Jacques Marblé
“Immolation par le feu d’un étranger malade souffrant d’importantes séquelles de brulures : Une victime-martyr des procédures d’asile.” - Martine Timsit-Berthier
Modérateur : Francis Remark

Intervention de François Héran, Professeur au Collège de France

3ème table ronde: Défaut de soins dans le pays d’origine & obstacles aux soins en France: traitements des troubles psy

1 - Quelques observations à propos des soins psy en Afrique Claire Mestre (Ethnotopies Bordeaux)
2 - Des projets humanitaires et d'aides au développement jusqu'à l'OFII, quelles politiques d'accès aux soins de santé mentale et de soutien psychosocial au long du parcours d'exil? Guillaume Pégon
3 - Enquête auprès des intervenants sur le terrain des DASEM Chiara De Pascalis
Modération : Emilie Jung (directrice de Migrations Santé Alsace, présidente de RIMES)

4ème table ronde Conséquences pour les personnes exilées

- D’un asile impossible à la non-reconnaissance des troubles Pamela Der Antonian
- Les enfants aussi ont mal... Marie Rose Moro
- Effets croisés sur les patients et les professionnels Vincent Feireisen
Modération : François Roussel (Comede Loire)

Intervention de Claire HEDON, Défenseure des Droits

Conclusion

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Proche-Orient
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Quarante-quatre morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figureraient quinze enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. Une trêve entre les deux parties serait entrée en vigueur dimanche soir.
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Amériques
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous