Au-delà de beaux discours, un contrôle citoyen indispensable

A midi, chaque premier mercredi, à l'heure ou retentit la sirène, retrouvez dans vos boîtes mails les dernières informations du Collectif des Associations Citoyennes. Cet article reprend ici l'édito du numéro de juillet de l'Heure de la Sirène, lettre d'information du CAC. JUILLET 2020

ÉDITION COMPLÈTE A RETROUVER SUR NOTRE SITE INTERNET

Cela devient récurent, les associations citoyennes, celles qui agissent au quotidien pour analyser les enjeux de société, à l'heure de la surexploitation des ressources naturelles et de l'explosion des inégalités sociales, celles qui constituent des îlots de résistance, sont rendues invisibles, niées, méprisées.

Petit exemple, la manière dont M. Blanquer invente dans l'isolement de son bureau des « vacances apprenantes » sans que les acteurs essentiels que sont les Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire ne soient un minimum sollicitées, gommant l'apport des colonies et centres de vacances dans le développement de l'enfant et du jeune. De même, du rapport parlementaire sur une philanthropie à la française, on notera essentiellement l'absence de toute analyse sur ce que sont les associations aujourd'hui, dans leur diversité, ce qu'elles apportent à la société... On se contentera de simples données chiffrées, évitant tout dialogue et enfermant les associations dans un marché désormais ouvert à la concurrence du secteur lucratif.

Le Pacte pour la Transition est un formidable outil collectif pour formaliser 32 mesures à mettre en œuvre dès la sortie du processus électoral. De même, réunis au sein d'une convention citoyenne, 150 personnes, tirées au sort, ont été capables de proposer un ensemble de mesures essentielles et cohérentes pour que le gouvernement respecte ses engagements climatiques. Tout cela ne se fera pas sans contre-pouvoir. Les associations citoyennes réunies au sein du Pacte, comme les citoyen.ne.s se constituant en collectif, ont maintenant cette responsabilité de veiller et d'exiger de nos élu.e.s, partout en France, la mise en œuvre « sans filtre » de ces propositions, construisant ainsi un nouveau rapport au Monde.

 

LIRE LA SUITE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.