Collectif À pas de loutre
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 oct. 2021

Nos arguments sont confirmés

Nous remercions tous les signataires qui ont répondu à notre appel. Le soutien de personnes, associations ayant les connaissances, les compétences, l'éthique environnementales, intellectuelles et sociales permettent aussi de montrer que les petits citoyens et les associations environnementales locales ne sont pas dans une opposition immature, qu'elles coincïdent avec une urgence bien réelle.

Collectif À pas de loutre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis 10 mois, nous informons la population, relayons les données et argumentations des associations environnementales engagées juridiquement contre le projet. Ce projet a été élaboré par AAA (Agence Ariège Attractivité) et la communauté des communes du Pays de Mirepoix en toute discrétion pendant 2 ans. Nous interpelons les élus et la société Coucoo sur les nombreux enjeux environnementaux de cette partie du lac, de fait, inadaptée à ce type d’aménagement.

En effet, environ 195 espèces d'oiseaux ont été observés sur l'ensemble du lac de Montbel depuis la mise en eau avec ponctuellement la présence d'espèces remarquables.

129 espèces d’oiseaux protégées dont 58 menacées sur listes rouges de l’IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) fréquentent le lac constant. 22 espèces de chiroptères sur 28 présentes en Ariège sont recensées sur la zone convoitée par Coucoo (dont le rare Murin de Bechstein ;) toutes protégées, 8 sont menacées, inscrites sur listes rouges. 10 espèces de reptiles protégées sont répertoriées.

10 espèces d’amphibiens protégées évoluent dans les différents milieux du lac constant, dont deux menacées inscrites sur la liste rouge régionale: le Triton marbré et le Crapaud accoucheur. Un grand nombre d’espèces protégées ont été ignorées dans l’étude environnementale du porteur de projet.

Le bois de la Fajane très attractif pour les chauves souris, les pics, les grandes aigrettes et bien d’autres animaux, est un vestige de la plus vaste forêt qui existait avant la construction du lac il y a 36 ans, il a évolué librement jusqu’alors. De nouveaux écosystèmes, espèces floristiques et faunistiques ont pu se développer de manière remarquable sur le site notamment grâce à l’absence de tout aménagement. Des épreintes de loutre (espèce protégée), retrouvées ces dernières années attestent de son passage sur le secteur.

Une zone humide inscrite à l'inventaire départemental est présente rive nord ainsi que d’autres plus réduites en formation. Le potamot luisant, un herbier aquatique, et une algue verte, la nitelle, couvrent des surfaces d'importance régionale, voire nationale.

La communauté des communes, la mairie de Montbel et la société Coucoo garantissent auprès de la population avec l’appui du bureau d’étude en écologie Nymphalis, une démarche vertueuse et écoresponsable du projet. Cette urbanisation contribuerait même à « préserver » et à « valoriser » le site. Les argumentations attestant du contraire, avançées par le collectif et les associations environnementales engagées juridiquement contre le projet, sont quant à elles ignorées.

Aussi, nous avons fait appel à des personnalités, associations parmi lesquelles, nombreux sont des professionnels, universitaires de l’environnement et de l’écologie. Nous avons choisi de nous tourner vers des personnalités pour qui le sens du social, de l’humain est indissociable d’une Écologie dignement Humaine. Ces soutiens confortent notre engagement et notre conviction sur le caractère nocif et destructeur de l’installation du complexe hôtelier de la société Coucoo dans ce sanctuaire de biodiversité. Plus de 3160 citoyens ont également signé la pétition mise en ligne par le collectif :

https://www.change.org/p/non-%C3%A0-l-installation-de-l-eco-complexe-h%C3%B4telier-coucoo-sur-le-lac-de-montbel-ari%C3%A8ge?recruited_by_id=5475e930-eb11-012f-64f3-4040f855b16c

A l’heure actuelle, on ne peut plus nier l’urgence écologique. Si nos élus l’ignorent, nous, citoyens avons la légitimité, le droit, la responsabilité de la leur rappeler.

Selon l’ UICN , « Notre planète compte environ 8,7 millions d'espèces de plantes et d'animaux. Parmi les espèces connues et répertoriées, 1.204 espèces de mammifères, 1.469 d'oiseaux, 1.215 de reptiles, 2.100 d'amphibiens et 2.386 de poissons sont menacées. Sont aussi menacées 1.414 espèces d'insectes, 2.187 de mollusques, 732 de crustacés, 237 de coraux, 12.505 de plantes, 33 de champignons et 6 d'algues brunes… Dans cet état des lieux, la France figure parmi les 10 pays hébergeant le plus grand nombre d’espèces menacées : au total, 1 742 espèces menacées au niveau mondial sont présentes sur son territoire, en métropole et en outre-mer.» 

Nous déplorons que nos responsables territoriaux ne convergent pas vers les nécessités qui sont exprimées au niveau régional, national, européen, mondial pour minimiser l’effondrement de la biodiversité

L’urbanisation croissante dans des espaces et habitats naturels s’avère être une des premières causes du déclin exponentiel de la biodiversité. Contrairement aux promesses des porteurs de projet, il est évident que ces habitats naturels, une fois urbanisés, fragmentés seront moins préservés car aménagés et occupés par la clientèle Coucoo nuit et jour, huit mois de l’année.

Des études montrent également que l’appauvrissement des écosystèmes, de la biodiversité rendent plus facile la diffusion des virus et des bactéries pathogènes. Une réalité pourtant d’actualité.

Nous, membres du collectif « À pas de loutre » demandons à nos responsables territoriaux et à la société Coucoo de prendre en compte la réalité de l’urgence écologique. La richesse écologique du lac constant, détaillée dans notre document «  Analyse de la Notice de la révision allégée n°1 du Plan Local de l’Urbanisme de Montbel - Projet Coucoo » est confirmée par les résultats de l’Atlas de Biodiversité Communale réalisé par l’ANA-CEN Ariège autour du lac de Montbel. Les nombreuses signatures recueillies de personnes compétentes en matière d’écologie confortent notre action, le lac à niveau constant, comme d’ailleurs tous les secteurs à enjeux écologiquement forts, nécessitent de continuer à évoluer librement et ceci sans aucune urbanisation. Le projet Coucoo sur ce site doit tout simplement être abandonné.

Cet article s'adresse également à 

"A tous les responsables qui ont l'autorité, l'imagination et la lucidité pour faire converger sagesse politique et conscience écologique."

Le collectif À pas de loutre

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel