«L'auto organisation par la base, sans patrons»

Des ouvriers d'une usine de Thessalonique et d'une usine à Gemenos près de Marseille, pratiquant l'autogestion et l'organisation coopérative. Rencontres à Nantes et à Notre Dame des Landes les 15 et 16 décembre 2017.

 

Trailer vidéo de l'évenement © Collectif syndical

Cette courte vidéo a été filmée en novembre dernier et montée par un camarade du collectif syndical contre l'aéroport et son monde, de retour de de Thessalonique.

A l'image, la salariée de l'usine Vio.Me présente une autogestion qui ne veut pas se centrer sur la production et l'autonomie de l'usine mais tient à rester très en lien avec le reste de la société. D'où la mutation des productions vers des produits biologiques et pas chers, ce qui a une réeelle dimension politique en ces temps de disette imposée*. L'usine en faillite après 2011 livrait des matériaux pour le bâtiment, bétons, enduits et autres. Quand la production a repris sous contrôle ouvrier, et grâce aux discussions ouvertes avec ses soutiens, elle s'est réorientée vers des produits bio, savons et lessives.

Elle s'exprime devant une affiche qui fait le lien entre sa boîte de Thessalonique et celle de Zanon, à 12 800 kilomètres de là, en Argentine.

L'usine Zanon, rebaptisée FaSinPat (Fabrica sin patrones, c'est à dire usine sans patrons) fabrique du carrelage, et c'est la pionnière du mouvement de reprise d'entreprises, usines, hôtels, et autres, qui s'est développé en Argentine à partir de 2001.

Mouvement qu'évoque notamment le documentaire « The Take » (« La Toma », en version espagnole) réalisé par Avi Lewis et Naomi Klein en 2004. Le film est visible  en ligne en version en anglais et espagnol sous titrée en français|Version en anglais et espagnol sous titré anglais|Version en espagnol, et anglais sous titré en espagnol.

* Rappel : en 2011 : la troïka a plongé la Grèce dans l'austérité, ce mot des technocrates libéraux qui veut dire la soumission à la misère. La troïka, c'est cet attelage tripartite qui associe la Commission européenne (CE), la Banque centrale européenne (BCE), le Fonds monétaire international (FMI). Son rôle est de préserver, au trot ou au galop, les intérêts des créanciers privés, des banques, des institutions financières. En piétinant tous les autres.

Le collectif syndical contre l'aéroport de NDL et son monde, s’intéresse aux alternatives à ce « monde » envahi par le profit, la domination, et donc à ce qui se construit partout  hors de l'ordre capitaliste, à Notre Dame des landes, à Thessalonique, à Gémenos et partout ailleurs.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.