Collectif syndical contre l'aéroport de NDDL
Collectif Syndical Contre l'Aéroport à NDDL et son monde
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 déc. 2017

«L'auto organisation par la base, sans patrons»

Des ouvriers d'une usine de Thessalonique et d'une usine à Gemenos près de Marseille, pratiquant l'autogestion et l'organisation coopérative. Rencontres à Nantes et à Notre Dame des Landes les 15 et 16 décembre 2017.

Collectif syndical contre l'aéroport de NDDL
Collectif Syndical Contre l'Aéroport à NDDL et son monde
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Trailer vidéo de l'évenement © Collectif syndical

Cette courte vidéo a été filmée en novembre dernier et montée par un camarade du collectif syndical contre l'aéroport et son monde, de retour de de Thessalonique.

A l'image, la salariée de l'usine Vio.Me présente une autogestion qui ne veut pas se centrer sur la production et l'autonomie de l'usine mais tient à rester très en lien avec le reste de la société. D'où la mutation des productions vers des produits biologiques et pas chers, ce qui a une réeelle dimension politique en ces temps de disette imposée*. L'usine en faillite après 2011 livrait des matériaux pour le bâtiment, bétons, enduits et autres. Quand la production a repris sous contrôle ouvrier, et grâce aux discussions ouvertes avec ses soutiens, elle s'est réorientée vers des produits bio, savons et lessives.

Elle s'exprime devant une affiche qui fait le lien entre sa boîte de Thessalonique et celle de Zanon, à 12 800 kilomètres de là, en Argentine.

L'usine Zanon, rebaptisée FaSinPat (Fabrica sin patrones, c'est à dire usine sans patrons) fabrique du carrelage, et c'est la pionnière du mouvement de reprise d'entreprises, usines, hôtels, et autres, qui s'est développé en Argentine à partir de 2001.

Mouvement qu'évoque notamment le documentaire « The Take » (« La Toma », en version espagnole) réalisé par Avi Lewis et Naomi Klein en 2004. Le film est visible  en ligne en version en anglais et espagnol sous titrée en français|Version en anglais et espagnol sous titré anglais|Version en espagnol, et anglais sous titré en espagnol.

* Rappel : en 2011 : la troïka a plongé la Grèce dans l'austérité, ce mot des technocrates libéraux qui veut dire la soumission à la misère. La troïka, c'est cet attelage tripartite qui associe la Commission européenne (CE), la Banque centrale européenne (BCE), le Fonds monétaire international (FMI). Son rôle est de préserver, au trot ou au galop, les intérêts des créanciers privés, des banques, des institutions financières. En piétinant tous les autres.

Le collectif syndical contre l'aéroport de NDL et son monde, s’intéresse aux alternatives à ce « monde » envahi par le profit, la domination, et donc à ce qui se construit partout  hors de l'ordre capitaliste, à Notre Dame des landes, à Thessalonique, à Gémenos et partout ailleurs.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — École
L’univers sexiste, homophobe et autoritaire de Stanislas, le « meilleur » lycée de France
De nombreux témoignages et des documents obtenus par Mediapart montrent ce qui est proposé par ce prestigieux établissement catholique. Une quinzaine d'anciens élèves racontent les « humiliations » et les « souffrances » vécues. 
par David Perrotin et Lorraine Poupon
Journal — Éducation
Dorlotée sous Blanquer, l’école privée prospère
L’enseignement privé n’a guère eu à souffrir du quinquennat écoulé, protégé par la figure tutélaire d’un enfant du système, le ministre Jean-Michel Blanquer lui-même. La gauche, tout à la défense d’un service public malmené, tâtonne sur sa remise en cause.
par Mathilde Goanec
Journal
Rapport du médiateur de Pôle emploi : ces règles qui pourrissent la vie des chômeurs
Sanctions « de plus en plus sévères et disproportionnées », « aberrations » derrière certaines mesures gouvernementales ou encore préconisations restées lettre morte : le médiateur national de Pôle emploi publie son rapport 2021, sans masquer son agacement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En convalescence financière, le bailleur social Semcoda distribue des primes à ses dirigeants
Malgré sa santé économique fragile, le plus gros bailleur social de la région Auvergne-Rhône-Alpes vient de distribuer à ses dirigeants des primes critiquables car elles intègrent des résultats exceptionnels liés à des ventes de logements. Les salariés, eux, n’ont pas perçu d’intéressement depuis plusieurs années.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu