Collectif syndical contre l'aéroport de NDDL
Collectif Syndical Contre l'Aéroport à NDDL et son monde
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 mai 2018

Collectif syndical contre l'aéroport de NDDL
Collectif Syndical Contre l'Aéroport à NDDL et son monde
Abonné·e de Mediapart

Le "et son monde" s'acharne contre la Zad

A Notre-Dame-des-Landes, l’acharnement répressif crée une nouvelle impasse : faudra-t-il un mort, une morte, pour en sortir ?

Collectif syndical contre l'aéroport de NDDL
Collectif Syndical Contre l'Aéroport à NDDL et son monde
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Stock de grenade deversées après seulement deux jours d'intervention en avril

Jeudi 17 mai, le gouvernement a repris ses opérations spectaculaires d’évacuation et de destruction de la zad de Notre Dame des Landes, après plusieurs jours d’une fausse « trêve » au cours de laquelle il a entretenu la tension en multipliant les provocations.
Après avoir détruit la ferme des Cent Noms courant avril, les gendarmes et policiers ont aujourd’hui rasé la Chateigne, un autre lieu emblématique de la zad, un  symbole de son histoire : ce hameau a en effet été construit par plus de 40 000 personnes, venues marquer l’échec l’opération César 2012.


Le gouvernement ne cesse de vouloir distinguer les habitant.es “légitimes de la zad” de toutes celles et ceux qui  n’auraient aucune légitimité à rester.

Nous, organisations signataires de ce communiqué, soutenons la lutte de Notre Dame des Landes, contre le projet d’ Notre Dame des Landes, contre le projet d’ Notre Dame des Landes “et son monde” depuis de nombreuses années. Nous avons toujours défendu la zad comme un ensemble, dont on ne peut retrancher aucune partie.
Nous réaffirmons aujourd’hui notre soutien à tout.es les habitant.e.s de la zad et solidarité avec les projets et expériences qui se mènent sur place - qui, chacune prise isolément, et plus encore, toutes ensemble, nous apprennent et nous montrent la force et la vigueur de modes vie alternatifs, sobres, orientés vers préservation et la défense des communs.
Destruction de cabanes, hameaux lieux vie collectifs ; destruction de l’énergie, de la créativité et de l’inventivité de toutes celles et ceux qui vivent sur place ou ont contribué à bâtir habiter la zone ; mais aussi destruction d’un espace à la biodiversité aussi riche que fragile : routes et chemins envahis par les forces de « l’ordre », entravant les travaux agricoles en pleine saison, tandis que engins et armes chimiques utilisés à une échelle sans précédent détruisent le bocage et empoisonnent des terres d’élevage de culture…

Toutes ces nuisances et destructions doivent cesser.

Dans l’urgence, nous réclamons  :
- L’arrêt immédiat de cette opération militaro-policière sans nom, brutale, irresponsable et coûteuse (plus de 5 millions d’euros ont été déjà dépensés)  ;
- Le retrait des forces militaro-policières de la zad et ses environs, condition nécessaire au rétablissement de la liberté de circulation ;
- L’arrêt des poursuites et la libération de toutes celles ceux qui ont défendu ce territoire, ses habitants, leur écosystème, et qu’une justice partisane frappe avec une vigueur démesurée.


Concrètement, nous appelons :
- A converger sur place pour ceux et celles qui le peuvent,
- A participer aux rassemblements et actions qui pourront être organisés partout sur le territoire ces prochains jours.
 

Collectif national des syndicats CGT de VINCI, Solidaires, DAL, Attac, Ensemble, 350.org, Sud Rail, 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Shtar Academy » : sortie sous haute surveillance d’un album de rap enregistré par des détenus
Ce projet musical unique en son genre a permis à quatre détenus de la prison de Fresnes de travailler avec les plus grands noms du rap français. Un projet de réinsertion qui pourrait subir le contrecoup de la polémique déclenchée cet été autour d’une course de karting.
par Yunnes Abzouz
Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze
Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac
Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod