L'invasion des éoliennes en Picardie

La Picardie dévastée par les éoliennes au mépris de l'environnement et des conditions de vie des ruraux.

 Des milliers d'habitants de la Picardie et particulièrement de la Somme se sentent impuissants devant l'avancée inexorable des éoliennes propulsées par un puissant lobby qui fait miroiter aux maires des petites communes des recettes alléchantes et qui propose aux propriétaires des terrains d'implantation qui souvent sont aussi des élus, des  compensations financières très attractives. "Arrosez les municipalités, il poussera des éoliennes" (Pierre Delaporte, président d'honneur d'EDF) . Des paysages emblématiques , les conditions de vie de milliers de ruraux,  la biodiversité tout ce qui faisaient l'attractivité de notre ruralité est sacrifié sur l'autel du profit  financier.

« Au départ, l’énergie éolienne est une très bonne idée mais à l’arrivée, c’est une réalisation tragique. Si on nous disait au moins que cela permettrait de fermer des centrales. Mais ce n’est pas le cas. Cela peut dénaturer des paysages pour des résultats finalement incertains... En bref c’est simplement de l’habillage ».

Nicolas Hulot (2005).

Arrêtons le massacre avant qu'il ne soit trop tard. Par exemple le petit  village de Monsures dans la Somme risque de se voir imposer 332 éoliennes dans un rayon de 20 km bien que les seuils d’alerte sur la saturation visuelle du paysage soient atteints pour la majorité des villages. Le saccage de l'environnement immédiat des villages, les nuisances sonores, les effets du clignotement obsédant de centaines d'éoliennes la nuit, les soupçons de conflit d’intérêt, la surdensification,  sont balayés dans les conclusions d'une enquête publique bidon. À quand le déplacement de populations dont le cadre de vie sera devenu invivable?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.