ColombAnne
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

2 Éditions

Billet de blog 3 nov. 2010

J'ai parlé à mes métro-collègues

ColombAnne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© rikolachiasse
© rikolachiasse

J'aime Paris, j'aime pas Paris, j'aime plus Paris.

Savez-vous qu'il y a 28 places assises dans un wagon de métro ? Et au minimum une quarantaine en horaires d'affluence ?

Y avez vous déjà vu des gens qui se parlent ? Je veux dire des gens qui ne se connaissent pas au préalable ? C'est rare.

Je me posais la question depuis longtemps.

Aujourd'hui je l'ai fait. J'ai parlé à mes métro-collègues. Je n'étais pas dans un état second, j'étais juste épuisée de ma journée passée à parler à l'ordinateur.

A une dame obèse à la fermeture du pantalon ouverte, j'ai dit qu'elle était belle et qu'elle avait l'air d'une de ces déesses de la fécondité préhistoriques.

A une jeune fille qui sentait la vanille et le patchouli, j' ai demandé d'où venait son parfum.

A un vieux bonhomme, j'ai échangé des cachous contre une cigarette.

Et vous, mademoiselle au sac de thés Mariage et aux beaux yeux mouillés, qui avez l'air vieillie avant l'heure, que faites-vous ce soir à part vous pelotonner devant des séries idiotes ? Vous êtes trop jolie pour votre canapé, quand même !

Et toi, camarade, avec ton bouton de fièvre sur la tempe, ta main calleuse qui masse ton épaule endolorie, tu es du bâtiment ? Ca te plaît, camarade ? Encore des heures sup ? Parfois mieux vaut penser à aujourd'hui qu'à demain, mais ton patron, il se fait combien...?

Et toi, grand costaud si balèze qu'on dirait un flic en civil, il ne te manque que l'oreillette et on y croirait, tu fais quoi ce soir ? Surgelés party dans ton 25 m 2 ou quoi ? On peut venir ?

Et toi, le maigrichon qui me regarde bizarrement depuis que je cause, ça te paraît bizarre que les gens dans le métro te parlent ? Désolée, je ne suis pas un écran Samsung qui bouge mais se tait. Ne te cache pas derrière ton caban, je ne suis pas folle, et même si je l'étais tu ne risques pas grand-chose, tu peux toujours descendre à la prochaine.

Et vous, la miss cachée dans votre poncho péruvien, ça vous inquiète, qu'on discute le temps du trajet ? Non ? Si ?

Et toi, cousin, avec ton petit costume sans plis et tes gros sacs Tati, tu ne te sens pas trop à l'étroit ? Tu rentres pépère chez toi, tu as des enfants ? Deux ? Tu peux parler tu sais, personne ne te reverra... Tu vas chercher ta fille ? Elle revient de vacances, elle aurait bien aimé y rester, non ? Moi aussi, tu m'étonnes...

Salut à toi camarade qui ne m'écoute pas et qui danse sur ta musique dans ton casque, tu bouges bien, ça sent le pro du hip hop sauvage.

Salut à toi, mademoiselle-très-soignée qui me regarde à la dérobée comme on observe les subterfuges du renard vers le poulailler. Je ne chasse que les regards et les esprits farceurs, aujourd'hui, ne t'inquiète pas !

Salut à toi, môme avec ta valoche plus grosse que toi. Tu sais, le plan que tu surveilles à chaque station c'est toujours le même, le métro ne fait jamais de détours. Il n'y a que les détours qu'on fait ensemble qui valent le coup.

Et toi, mams'elle qui souris avec ta baguette ? Tu fais quoi dans la vie, raconte...

Salut à vous, passagers de ma ligne, à cette heure. Vous pouvez vous regarder dans les yeux, les risques sont minimes.

Vous êtes tous seuls, vous êtes tous différents, vous êtes tous uniques.

Vous êtes fatigués, vous êtes beaux, vous êtes peut-être mes voisins, au moins pour un quart d'heure.

J'aimerais qu'on se connaisse. Pas vous ?

Au-dessus de nous, la peau lisse, blanche, brillante, du serpent mécanique.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Orpea ou les chasseurs d’or de la silver-économie
Le livre de Victor Castanet va peut-être contribuer à ce que cesse la prise en charge lucrative des personnes âgées dépendantes. Pourtant, les critiques et enquêtes, ces dernières années, n’ont pas manqué. Autres chroniques : quelque chose de pourri au Royaume du Danemark, la violence inouïe des discours Zemmour/Le Pen sur la suppression des allocations familiales aux familles immigrées.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Lettre à mes octogénaires
Salut les grands parents, c’est moi. C’est moi, celle que vous attendez et que vous croyez affairée. Celle qui ne passe pas le portillon du bout du jardin, celle qui trouve autre chose à placer avant, toujours.
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
La maltraitance dans les Ehpad : fatalité ou surdité profonde des autorités ?
Puisse le combat de nombreuses familles de résidents en Ehpad[1], relayé par la Presse, soit enfin suivi d’effet … Aujourd’hui, nous apprenons l’audition du Directeur Général d’un Groupe gérant une chaîne de maisons de retraite et attendons avec intérêt le résultat des investigations. Pour illustrer cette actualité, voici un témoignage parmi tant d’autres…
par Claudia CANINI
Billet de blog
Ehpad privés: un business sur la vieillesse à changer
Des Ehpad privés financés pour près de 50% par le contribuable génèrent un business juteux pour les actionnaires alors que nos aînés finissent leur vie en étant soignés par un personnel insuffisant et mal payé. De multiples rapports parlementaires, enquêtes, documentaires, livres, montrent la réalité d'une situation inacceptable alors que le vieillissement de la population s'accroît.
par serge_escale