Comédies humaines
Observateur-rice d'(in-)humanités
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 déc. 2010

Comédies humaines
Observateur-rice d'(in-)humanités
Abonné·e de Mediapart

Sans papiers: les bleus à l'AME d'un sénateur UMP

Comédies humaines
Observateur-rice d'(in-)humanités
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Amendements contre amendements, les sénateurs de la majorité sont parvenus ce samedi 4 décembre à calmer un peu les députés ...de la majorité. En cause, les sans-papiers et l'AME (Aide Médicale d'Etat). A l'initiative notamment d'Alain Milon, UMP, les personnes en situation irrégulière pourront continuer à bénéficier de soins gratuits. Avec le soutien du centre, de la gauche et des verts, deux des dispositions votées à l'Assemblée Nationale sont annulées par des amendements. Sauf, évidemment, nouveau détricotage des députés UPM et des ministres concernés.
Acte 1 à l'Assemblée. Le 30 octobre, la majorité de droite adopte, avec l'aval du gouvernement, quatre amendements UMP concernant le budget du ministère de la Santé. Seraient exclus de la prise en charge à 100% des médicaments ou des soins qui ne sont pas directement liés au traitement d'une maladie. De plus, une contribution de 30 euros par an serait demandée aux bénéficiaires de l'AME (à l'exclusion des mineurs).
Dans leur volonté de réformer l'AME, les députés UMP sont sur la même ligne que Jean-François Copé, alors président du groupe. Celui-ci veut "limiter les abus." De quoi s'agit-il? A la tribune, on donne comme exemples des cures thermales ou le traitement de la stérilité. Des sans-papiers en cure à Enghien ou La Bourboule, quelqu'un en a rencontrés? Etonnant, mais pas pour Jean Leonetti, vice-président du groupe UMP. Lui, il sait. "Il y a des filières de fraudes." Pour faire bon poids, le député Leonetti a calculé que le coût de l'AME et le nombre des bénéficiaires augmenteraient d'année en année.
Acte 2 au Sénat. Les "sages" répondent sèchement aux députés. C'est un samedi soir où les interventions UMP, des centristes ou de la gauche vont pour l'essentiel dans le même sens. “L’AME correspond à des soins de première nécessité, s'insuge l'UMP Alain Milon, qui est médecin de profession. Les cures thermales et les fivettes ont été citées, mais ces exemples ne correspondent à aucune réalité constatée". Il réfute également l'accusation de "tourisme sanitaire". (Lire tous les détails sur Contes publics le blog de Philippe Le Coeur, du Monde.) “Imposer une charge financière à des personnes extrêmement démunies va inciter au report, voire au renoncement aux soins. Des pathologies simples qui auraient pu être soignées à peu de frais risquent de dégénerer en complications graves et coûteuses" font remarquer les centristes.
Enfin, au delà des critiques des sénateurs UMP, du côté des Verts, Jean Desessard enfonce franchement le clou: “Qui peut croire à des réseaux clandestins de personnes venant en France y suivre des cures thermales ou subir des interventions de chirurgie esthétique ? Cet article populiste et xénophobe tend à stigmatiser les étrangers..." Un écho à la colère du député socialiste Jean Mallot à l'Assemblée Nationale: "Avec ces amendements, vous chassez sur les terres du Front national".
Acte 3 ...
Jean-Pierre Robert.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte