Événements pour fêter le nouvel an lunaire

Les hongkongais à Paris organisent des activités de temps en temps dans la ville depuis juin 2019. Le 18 et 25 janvier, nous avons organisé et participé des événements pour fêter le nouvel an lunaire et montrer les différences entre la culture chinoise et la Chine en 2020.

1. Boycottons la Chine

Rassemblement aux Halles © noussommesdeshongkongais Rassemblement aux Halles © noussommesdeshongkongais

Le 18 janvier, nous avons distribué aux Halles des enveloppes rouges pour fêter en avance le nouvel an lunaire.

En célébrant la fête traditionnelle de la Sinosphère, nous avons saisi l'occasion pour sensibiliser les Parisiens à la Chine en 2020. Dans chaque enveloppe, il y a un petit message, soit un fait par rapport à la Chine, soit une marque chinoise à boycotter.

Nous avons convié des gens à chercher des mots-clés comme les libraires disparus, Simon Cheng, le document numéro 9 etc, pour les sensibiliser aux violations des droits de l'homme commises par l'état chinois.

En plus d'informer les gens des atrocités commises, nous leurs avons conseillé d'agir concrètement contre le régime autoritaire en boycottant les marques chinoises qui participent aux effondrements des droits de l'homme, par exemple, Xiaomi, Huawei, TikTok et WeChat.

Les services secrets chinois surveillent les données transmises via ces appareils et applications, afin de chercher et localiser les dissidents politiques et les minorités ethniques, dont les Ouïghours et les Tibétains.

Nous aimerions remercier les Tibétains et Sud-vietnamiens qui sont venus pour nous soutenir.

2. Soutenons les Ouïghours

Rassemblement avec des Ouïgours © noussommesdeshongkongais Rassemblement avec des Ouïgours © noussommesdeshongkongais

La même journée, nous sommes allés au rassemblement des Ouïghours à côté de l'Hôtel de Montesquiou (l'ambassade de Chine).  

En rejoignant le rassemblement avec les Tibétains, nous espérons montrer aux Français que ce n'est pas une lutte religieuse pour les musulmans, mais c'est une lutte pour l'humanité qui traverse toutes les cultures et religions.

Néanmoins, en France, le reportage sur les persécutions n'est pas suffisant, étant donnée la situation, qui est beaucoup plus grave que celle de Hong Kong. Il faut que tout le monde sache ce qui se passe dans les camps de concentration pour les Ouïghours. Nous ne devons pas commettre encore une fois les mêmes fautes que nous avons commises en 1942 (la Shoah) et en 1900 (les camps britanniques pour les Boers). Et la liste s’allonge...

 

3. Calligraphie hongkongaise

Calligraphie hongkongaise © noussommesdeshongkongais Calligraphie hongkongaise © noussommesdeshongkongais

A part des souhaits traditionnels, nous avons écrit avec le pinceau des souhaits par rapport aux manifestations à Hong Kong, par exemple, « cinq revendications, pas une de moins ». Notez que les caractères chinois que nous écrivons sont traditionnels. Ils sont aussi écrits à Taïwan et Macao.

Pendant ce temps festif, nous aimerions rappeler à tout le monde qu’il y a encore des camarades en prison ou en garde à vue. Il ne faut pas les oublier.

Enfin, face au coronavirus chinois, nous vous souhaitons une bonne santé.

Soyez vigilants.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.