Déclaration finale: Forum Mondial des Alternatives

Le Forum mondial des alternatives portées avec les plus exclu.e.s s’est réuni en Suisse, à Genève, à l’invitation d’Emmaüs International et de ses alliés : les mouvements de pauvres, de déshérité.e.s, victimes de discriminations multiformes, prennent la parole et veulent (vont) la garder, manifestant leur volonté de ne pas l’abandonner à ceux qui prétendent parler en leur nom ou à leur place.

Arrivée de la marche finale devant les Nations Unies © David Sinza Salcedo Arrivée de la marche finale devant les Nations Unies © David Sinza Salcedo

Nous refusons la guerre déclarée contre les pauvres, le règne absolu des inégalités, la domination du « marché » et du profit, la destruction organisée des protections sociales acquises par les luttes.

Nous affirmons la primauté de la dignité de chacun comme des droits de tous, l’inconditionnalité de l’accueil, la force du partage et de la solidarité. Nous avons en effet appris à donner plus qu’à recevoir.

Nous revendiquons la liberté et l’autonomie de chacun.e, acteur et actrice de sa propre vie et de la société, et la place centrale des pauvres dans les processus de changement.

Nous savons qu’un monde plus juste est possible, fondé sur la solidarité et une répartition équitable des richesses, le respect de la démocratie.

Nous combattons pour une justice sociale et environnementale c’est à dire un monde durable ; pour une économie éthique et solidaire au service de l’humain ; pour la paix et la liberté de circulation et de résidence en vue d’une citoyenneté universelle.

Nous appelons à un éveil des consciences des élus locaux et nationaux, des institutions publiques mondiales et régionales pour qu’ils se réengagent dans leurs responsabilités de préserver l’intérêt général et qu’ils cessent de soutenir la seule recherche des profits (multinationales, lobbies,…);

Nous exhortons les citoyennes et citoyens à réinvestir les lieux de décision à toutes les échelles, pour faire vivre de nouvelles pratiques démocratiques ;

Nous allons à la rencontre des forces vives et des mouvements sociaux qui luttent contre toutes les formes d’exclusion, appelant aux alliances nécessaires pour les combattre avec efficacité.

 

Genève, le 20 septembre 2018

« Il ne suffit pas d’agir, il faut vaincre, c’est-à-dire agir plus que n’agissent les forces du recul »

Abbé Pierre

 

Plus d'informations sur le Forum Mondial des Alternatives portées avec les plus exclu.e.s

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.