EDUCATION: L'IMPORTANCE DE LA RÈGLE

Fixer une règle, une limite, est primordial dans le bon développement de l'enfant. Le cadre le rassure et renforce la confiance qu'il vous porte. Il ne vous aimera pas moins, bien au contraire...

«Ne pouvant faire que ce qui est juste fut fort, on a fait que ce qui est fort fut juste» Blaise Pascal - Pensées

 

La règle, la loi la directive n’est applicable que si elle est fondée sur la raison.

Il faut une raison valable pour interdire quelque chose.

Un enfant ne peut jouer à la console en semaine jusqu’à minuit car il y a école le lendemain et li doit se lever tôt. Un ado de 12 ans ne peut pas sortir toute le nuit avec ses copains car... Iil n’a que 12 ans et n’est pas assez autonome, n’est pas en mesure de se défendre du monde extérieur et en réalité, n’a tout simplement pas forcément conscience de son jeune âge.

Ne pas avoir de remarques négatives sur le cahier de correspondance à l’école, au collège ou au lycée, avoir de bonnes notes bien sûr, respecter ses parents et les professeurs sont autant de règles qui une fois acquises appartiennent à la morale. 

Il faut manipuler tout cela avec parcimonie car l’enfant doit composer avec les attentes de ses parents mais si ces dernières sont trop élevées, il risque d’être bloqué, inhibé et introverti ou bien en rébellion permanente, créant ainsi ds conflits quotidiens.

A contrario, ne fixer aucune règle ou n’en faire respecter aucune conduit inéluctablement à l’enfant roi, à cette toute puissance redoutée par tant de parents. A noter que les prisons et les cimetière aussi sont peuplés d’adultes qui n’ont pas eu la chance qu’on leur fixe précisément ces limites.

Les parents se doivent de poser ces limites, ils sont les garants du cadre à l'intérieur duquel se bousculent les désirs contradictoires de l’enfant, de l’adolescent. 

Arrivés dans le monde adulte, vers le début de la vingtaine, ils seront alors en mesure de jouir de cette autonomie et de cette incroyable liberté que notre société propose mais toujours en respectant les fondamentaux du respect et seront aussi aptes et capables de gérer leur frustration.

Pour reprendre la petite phrase de Pascal qui s’appliquait à la Justice et la Loi, la force c’est vous, nous, les parents, la Justice également. Contrairement à la séparation des pouvoirs de l’Etat, nous les centralisons. Vous êtes à la fois l’Assemblée Nationale (le couple éducatif idéalement), la Police Nationale et le ministère de la Justice!

Vous êtes le législatif, l’exécutif et le judiciaire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.