Octave Nitkowski fait une erreur

Indépendamment des décisions de justice actuelles relatives au livre « Le Front National des villes & Le Front National des champs », je pense qu’Octave Nitkowski, son auteur, fait une erreur lorsqu’il souhaite révéler l’homosexualité de deux cadres du Front National sous prétexte qu’elle aurait infléchi les positions de Marine Le Pen lors du débat sur le mariage pour tous.

Indépendamment des décisions de justice actuelles relatives au livre « Le Front National des villes & Le Front National des champs », je pense qu’Octave Nitkowski, son auteur, fait une erreur lorsqu’il souhaite révéler l’homosexualité de deux cadres du Front National sous prétexte qu’elle aurait infléchi les positions de Marine Le Pen lors du débat sur le mariage pour tous. Erreur que son jeune âge peut excuser (il n’a que 17 ans).

"Le Front National des villes & le Front National des champs" par Octave Nitkowski © Editions Jacob-Duvernet "Le Front National des villes & le Front National des champs" par Octave Nitkowski © Editions Jacob-Duvernet

1) Tout d’abord, la défense d’Octave Nitkowski n’a pas été constante. Il a affirmé dans la presse ne pas avoir « outé » les deux cadres du parti (i.e. révéler leur homosexualité), comme il l’affirme dans un article publié par LePoint.fr le 16 décembre 2013 : « Mais attention, je n'ai "outé" personne. Je ne fais aucune révélation. Leur homosexualité est connue sur Internet et à Hénin-Beaumont, dans la sphère intellectuelle et médiatique. » Or dans l’émission Le Supplément diffusée sur Canal Plus le 15 décembre 2013, il affirme (à 7 min 10) « Je n’« oute » pas pour « outer », mais parce que cela prend un sens politique (…) ». Outre le fait qu’il se contredit, il me semble que c’est en effet une révélation pour le grand public, dans la mesure où seulement certaines sphères savaient (habitants d’Hénin Beaumont, journalistes, etc.) et seulement quelques sites internet avaient relayés l’information (était-ce par ailleurs des sites internet sérieux, de référence ?).

2) Octave Nitkowski affirme que l’homosexualité des deux cadres haut placés du Front National permet d’expliquer une certaine inflexion des positions de Marine Le Pen lors du débat du mariage pour tous. Mais comment prouver ce lien ? Ce n’est qu’une supposition, une opinion, impossible il me semble à prouver dans la mesure où Octave Nitkowski ne fait pas parti des instances dirigeantes du Front National.

3) Quand bien même y aurait-il un lien, est-ce morale de révéler l’homosexualité des deux cadres ? Cette logique me semble dangereuse, car l’homosexualité d’une personne appartient au domaine de la vie privée. Doit-on révéler l’homosexualité de tout ceux qui font de la politique en France et dont on suppose que leur homosexualité influence leur manière de penser ? On peut pousser l’analogie plus loin, doit-on révéler par exemple les maladies de tous ceux qui réfléchissent aux politiques de santé ? Et l’infidélité de toux ceux qui réfléchissent aux politiques familiales ? Etc etc. Je pense qu’Octave Nitkowski participe à une certaine dérive de la transparence.

4) Enfin, on peut légitimement penser que c’est l’appartenance des cadres au Front National qui a pu motiver de telles révélations (même si cela n’est pas dit, ou pas assumé). Si l’on affirme l’égalité de tous devant le droit à la vie privée alors il faut appliquer ce principe également aux membres du Front National, quoique l’on pense des thèses qu’ils défendent. Edwy Plenel rappelle souvent à juste titre que le moteur de l’extrême droite est l’inégalité (des races, des religions, des genres etc.). Traiter les membres du Front National de manière différente de ceux des autres partis c’est donc faire justement le jeu de l’extrême droite, celui de l’inégalité face au droit à la vie privée en l’occurrence.

Je note l’absence manifeste de réactions qui vont dans le sens que je décris. C’est évidemment dû au fait que cette affaire concerne des membres du Front National, personne ne semble vouloir s’exprimer par peur d’être assimilé à l’extrême droite. Mais l’égalité ne doit pas être à sens unique, il faut que nous affirmions nos valeurs, y compris lorsque la situation ne nous est pas confortable.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.