Sauver la planète, c'est avant tout sauver l'humanité !

Le généticien Albert Jacquard, disparu en septembre 2013, avait vu juste : ce n’est pas la planète qu’il faut sauver, comme on a coutume de le dire, mais l’humanité. Quoique l’on fasse la planète nous survivra (elle n’a que faire de nous…), mais l’avenir de l’humanité dépend de ce que nous faisons à la planète.

Extrait du documentaire "Help ou visibilité" réalisé par Sarah Franco-Ferrer (retranscription en fin d'article) :

Albert Jacquard - Agir pour la planète, c'est avant tout agir pour l'humanité ! © Pronétaire

Chacun reconnaît qu’il est important d’« agir pour l’environnement », mais beaucoup oublient que c'est important avant tout parce que l’environnement, par rétroaction, agit sur nous ! 

Par son activité, l'homme agit sur son environnement et le modifie :

- nous polluons (l'air, l'eau, le sol),

- nous altèrons la biodiversité (la faune, la flore),

- nous modifions le climat (notamment par l'émission de gaz à effet de serre),

- nous modifions les paysages, l'environnement sonore, l'environnement olfactif, etc.

Par rétroaction, l'environnement que nous avons modifié agit sur nous. Exemples :

- la pollution de l'air altère notre santé (augmentation de la probabilité de développer un cancer, troubles respiratoires, ...),

- la disparition progressive des abeilles a des conséquences très importantes sur nos activités agricoles,

- les gaz à effet de serre participent à la modification du climat, ce qui engendre notamment une augmentation des catastophes naturelles et la montée du niveau des mers,

- la pollution des eaux présente un réél risque sanitaire pour les populations ne disposant pas de systèmes efficaces de traitement de l'eau,

- etc.


Donc si quelqu'un vous dit "Moi, l'environnement, j'en n'ai que faire !", répondez lui "Tu n'aimes donc pas l'humanité ? Moi au contraire, je crois que tu l'aimes terriblement. Viens, je vais t'expliquer comment en prendre soin ..."

 

---------------------------

Retranscription de la vidéo :

« Je m’élève contre l’idée qu’il faut sauver la planète, la planète sera toujours sauvée (elle s’en fout des hommes !) Par contre, ce qu’il faut sauver, c’est l’humanité. Les humains peuvent disparaître, c’est eux qu’il faut garder. Pourquoi ? Parce qu’à notre connaissance, ils sont le seul exemple d’une réussite extraordinaire, où ceux qui avaient été fait par la nature ont fait plus que ce que la nature leur avait apporté. La nature a donné tout ce qu’il fallait pour devenir un homo-sapiens, mais c’est moi qui ait inventé depuis un million d’années avec mes camarades une autre chose, une humanité qui ne se résume pas à un événement théologique ou à un événement génétique. C’est une réalité nouvelle que nous avons créé. L’humanité actuelle est la création de l’humanité. Le créateur, il existe bien sûr : c’est nous ! » Albert Jacquard, extrait du documentaire "Help ou visibilité" réalisé par Sarah Franco-Ferrer

"Help ou visibilité" est visionnable gratuitement à cette adresse : http://goo.gl/l0t1f2

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.