Coopcycle
Fédération européenne de coopératives de livraison à vélo écologiques et socialement responsables.
Abonné·e de Mediapart

25 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 nov. 2018

Coopcycle
Fédération européenne de coopératives de livraison à vélo écologiques et socialement responsables.
Abonné·e de Mediapart

Première victoire judiciaire contre l’ubérisation des livreur.se.s

La Cour de cassation a jugé ce mercredi 28 novembre que les livreurs de la défunte Take It Easy sont bien des salariés et non pas des travailleurs indépendants. Un véritable cataclysme pour les plateformes et leur modèle économique.

Coopcycle
Fédération européenne de coopératives de livraison à vélo écologiques et socialement responsables.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce mercredi 28 novembre est à marquer d’une pierre blanche pour les travailleur.se.s précarisé.e.s. La Cour de cassation, soit la plus haute juridiction française, vient de requalifier les livreurs.ses de la plateforme Take It Easy en salarié.e.s. Une grande victoire dont se réjouissent les membres de Coopcycle !

À partir d’aujourd’hui, les indépendant.e.s qui triment sur leur vélo devraient pouvoir obtenir une requalification de leur statut en salarié.e.s et donc accéder aux droits afférents : la protection sociale, les indemnités de congés payés, le salaire minimum et les cotisations santé, la retraite et le chômage.  

Et au delà ... en reconnaissant le lien de subordination sur les critères de la géolocalisation du livreur, du suivi de son activité, de sa productivité, et du pouvoir de sanction des plateformes, la Cour semble ouvrir une possibilité de requalification à tou.te.s les travailleurs.ses faussement indépendant.e.s des plateformes : des VTC en passant par les aides ménagères à domicile.  

Cette victoire, la seconde en Europe après une décision similaire rendue en Espagne  est une attaque directe contre le modèle économique des plateformes et pourrait mettre en péril leurs futures levées de fonds.

La Cour de cassation a clairement fait passer un message : plus question de laisser s’organiser ce dumping social !  Une conséquence non sans efforts puisque la puissance et l’impunité des plateformes résultait de l’atomisation de ses travailleur.euse.s qui complexifie l’organisation collective et la défense de leur droits. Pourtant la visibilisation de l’impact néfaste des plateformes menant à cette décision de justice a été permise par de longues luttes menées par différents collectifs comme le Collectif Livreurs Autonomes Parisiens (CLAP) , Pédale Et Tais-Toi, les Riders X Derechos en Espagne et plus largement tous les membres de la Fédération Transnationale des Coursiers. Cela prouve que lorsque les travailleurs.ses s’organisent, ils.elles sont plus fort.e.s et réussissent à faire respecter leurs droits. Grand bravo à elles.eux !

Mais notre combat est loin d’être terminé. Il faut continuer à construire des alternatives pour que les livreur.se.s se réapproprient leur destin. Et surtout, garder un oeil sur  l’amendement Taché, qui prévoit l’instauration de « chartes sociales » contre l’assurance de la non requalification des travailleurs.ses en salarié.e.s. Retoqué par le Conseil constitutionnel comme un cavalier législatif il ne devrait pas tarder à réapparaître. Il fait aucun doute que le gouvernement va poursuivre sa politique de détricotage de notre modèle social, qu’il tentera de reposer devant l’assemblée nationale une proposition en faveur des plateformes et que ces dernières tenteront, en mobilisant leur armée d’avocats, de trouver de nouveaux moyens de contourner le droit social.  La lutte a encore de beaux jours devant elle !

Cette décision historique nous conforte dans nos certitudes : il est temps de socialiser les plateformes !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis