Corentin Léotard
Pigiste Mediapart

6 Billets

1 Éditions

Billet de blog 19 juil. 2016

Welcome to Hungary: hélicoptères, chiens, lacrymo et coups de tonfa

La situation est alarmante dans l’espace frontalier entre la Hongrie et la Serbie où les violences policières contre les migrants se multiplient.

Corentin Léotard
Pigiste Mediapart

L’ONG Human Rights Watch a publié mercredi 13 juillet un rapport accablant pour les policiers et militaires qui patrouillent à la frontière hungaro-serbe. Elle dénonce des violences contre les migrants qui se présentent aux portes de la Hongrie et de l’Union européenne. « La Hongrie enfreint toutes les règles pour les demandeurs d’asile qui transitent par la Serbie, rejetant sommairement leurs demandes d’asile et les renvoyant à la frontière. […] Les gens qui entrent en Hongrie sans autorisation, y compris les femmes et les enfants, ont été sauvagement battus et refoulés à la frontière ». Le rapport reproduit de nombreux témoignages qui font état d’utilisation abusive de gaz lacrymogène et de coups de tonfa.

En cause, une loi entrée en vigueur le 5 juillet qui donne le droit à la police d’interpeller sur une bande frontalière large de huit kilomètres puis d’expulser manu militari quiconque a pénétré sur le territoire hongrois sans passer par des zones de transit officielles où l’attente peut durer plusieurs semaines. Elle complète un arsenal législatif déjà sévère faisant du franchissement de la clôture un délit.

Le ministère hongrois de l’Intérieur a rétorqué dans un communiqué aux graves accusations portées par Human Rights Watch selon lequel les personnes appréhendées « se sont conformées aux instructions de la police, sur une base volontaire et sans résistance » et affirme que « les migrants ne sont pas harcelés sur les frontières de la Hongrie ». Mais des journalistes présents sur place corroborent les accusations de HRW. D’ailleurs, le Comité Helsinki en Hongrie avait tiré la sonnette d’alarme dès le début du mois de juin contre le nombre croissant de violences à l’encontre des demandeurs d’asile.

10 000 policiers et militaires sont déployés actuellement dans l’espace frontalier méridional, armés d’hélicoptères et de chiens. György Bakondi, conseiller principal à la sécurité auprès du Premier ministre, s’est félicité que, la semaine de l’entrée en vigueur de cette nouvelle loi, 1 300 personnes tentant de franchir la frontière ont été repoussées et 600 qui avaient réussi à passer ont été reconduites.

[...]

Lire la suite sur le site HULALA.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses