"Les pauvres ont le droit de manger tous les jours !" (des nouvelles fraîches de Marinaleda)

...c'est sur le site du "Grand Soir".....

29 mai 2013

Le FMI a soumis toute l’Espagne. Toute ? Non, un petit village résiste encore et toujours, etc.

Marinaleda, une vidéo utopique de nos lecteurs.

 

Vous pouvez visionner sur cette page une vidéo de 12 minutes (co-financée par Le Grand Soir) sur Marinaleda, l’extraordinaire petit village andalou où se précipitent, venus du monde entier, des curieux, des sociologues, des rêveurs, des assoiffés de solidarité, de justice, d’égalité et d’amour.

 http://www.youtube.com/watch?v=pId_Ciwuw3Y

Cette vidéo fait suite à un article que nous avons publié ici le 7 mai ( http://www.legrandsoir.info/les-petits-matins-de-marinaleda.html).

L’article et la vidéo ont une histoire « marinaledesque ». En début d’année, quand Jean Ortiz nous a (re)parlé de ce village, nous lui avons demandé d’y aller comme « envoyé spécial » du Grand Soir. Il avait d’ailleurs projeté de le faire avec ses amis d’Emmaüs-Pau qui voulaient filmer.

LGS a co-financé l’opération et la vidéo. Avec quel argent, alors que nous sommes un site gratuit ? Avec celui de vos dons qui nous parviennent de temps à autre. Il vous plaira assurément qu’il en soit fait un tel usage (1).

Sur cette (votre) vidéo plane l’ombre de l’abbé Pierre et du Che.

Vous y entendrez un maire charismatique et modeste expliquer comment il s’est mis hors la loi parce que « les pauvres ont le droit de manger tous les jours ».

Vous y entendrez les villageois dire leur fierté.

Ces dernières heures, la « Justice » espagnole vient de se remettre en branle pour que soit appliqué un jugement qui condamne les trublions à 53 ans de prison et 400 000 euros d’amende.

http://www.legrandsoir.info/acharnement-politique-et-judiciaire-contre...

Alors que nous avons tant de raisons de désespérer de tout (et la lecture du Grand Soir alimente parfois la sinistrose), laissez-vous emporter par cette utopie concrète, cette démonstration qu’un autre monde est possible. Regardez cette poignée d’irréductibles tranquilles que le puissant royaume d’Espagne ne parvient pas à faire plier.

Le Grand Soir.


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.