Cosmologie
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 févr. 2016

Cosmologie
Abonné·e de Mediapart

Henri Poincaré predicted gravitational waves in 1905

In connection with recent results on gravitational waves, LIGO, VIRGO and even the French Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) attribute to Albert Einstein the original prediction of gravitational waves. But actually, such a prediction was formulated by Henri Poincaré as early as June 5, 1905.

Cosmologie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

In connection with recent results on gravitational waves, LIGO, VIRGO and even the French Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) attribute to Albert Einstein the original prediction of gravitational waves. This is, however, a wrong assertion. The existence of gravitational waves traveling at the speed of light was explicitly predicted, as a requirement of space-time geometry, by Henri Poincaré in his article Sur la dynamique de l'électron (On electron dynamics, June 5, 1905) where he formulated special relativity. In this fundamental paper, published by the French Académie des Sciences, Poincaré refers to Hendrik Antoon Lorentz who emphasized that his space-time transformation should apply to all forces and not just to electromagnetism.
In his short article of 5 June 1905 Sur la dynamique de l'électron, C.R. T.140 (1905) 1504-1508 (Académie des Sciences, France), http://www.academie-sciences.fr/pdf/dossiers/Poincare/Poincare_pdf/Poincare_CR1905.pdf , Henri Poincaré explicitly formulated special relativty with an upgrade of the space-time transformations that he called "Lorentz transformations" and to which he referred as the "Lorentz group".
After having discussed the new space-time geometry, Poincaré writes:

(...)

Mais ce n’est pas tout: Lorentz, dans l’Ouvrage cité, a jugé nécessaire de compléter son hypothèse en supposant que toutes les forces, quelle qu’en soit l’origine, soient affectées, par une translation [a change of inertial frame in Poincaré's language], de la même manière que les forces électromagnétiques, et que, par conséquent, l’effet produit sur leurs composantes par la transformation de Lorentz est encore défini par les équations (4).

Il importait d’examiner cette hypothèse de plus près et en particulier de rechercher quelles modifications elle nous obligerait à apporter aux lois de la gravitation. C’est ce que j’ai cherché à déterminer; j’ai été d’abord conduit à supposer que la propagation de la gravitation n’est pas instantanée, mais se fait avec la vitesse de la lumière. (...)

Quand nous parlerons donc de la position ou de la vitesse du corps attirant, il s’agira de cette position ou de cette vitesse à l’instant où l’onde gravifique est partie de ce corps; quand nous parlerons de la position ou de la vitesse du corps attiré, il s’agira de cette position ou de cette vitesse à l’instant où ce corps attiré a été atteint par l’onde gravifique émanée de l’autre corps; il est clair que le premier instant est antérieur au second.

(...)

(end of quote)


According to Poincaré, the requirement of a universal space-time geometry with the speed of light c as the critical speed implies that the gravitational force must be carried by gravitational waves propagating with a speed equal to c
As Poincaré explicitly underlines, the space-time geometry defined by Lorentz tranformations applies to all existing forces including the gravitational ones. Thus, gravitation cannot propagate instantaneously and must instead propagate at the speed of light.
Considering the gravitational interaction between two bodies, Poincaré introduces a "gravific wave" leaving the first body, traveling at the speed of light and reaching the second body at a later time. This was the original formulation of the prediction of gravitational waves.
A decade later, with general relativity, Albert Einstein considered more involved scenarios with an effective space-time curvature generated by gravitation in a static universe. But this does not invalidate the basic principle formulated by Henri Poincaré in 1905.
Poincaré also refers to the previous work byPierre-Simon de Laplace, Count of Laplace (1749-1827), one of the main French scientists of the period of Napoléon Bonaparte, who had already considered the possibility that gravitation propagates at some finite speed.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo, 5 ans après : notre émission spéciale
Le 5 octobre 2017, un mot-dièse va faire le tour de la planète : #MeToo (« moi aussi »), une expression pour dire haut et fort les violences sexistes et sexuelles. Cinq ans plus tard, les rapports de domination, de pouvoir, ont-ils vraiment changé ?
par À l’air libre
Journal
MeToo, plus de cinq ans d’enquêtes
Parmi les centaines d’articles publiés et émissions réalisées par Mediapart, ce dossier rassemble une sélection d’enquêtes marquantes, du monde du travail à celui de la musique, de la politique au cinéma, et fait la chronique des défaillances de la justice.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Face aux affaires, l’opposition s’indigne, l’exécutif se terre
Les dernières mises en cause par la justice de deux figures du pouvoir, Alexis Kohler et Éric Dupond-Moretti, sont venues perturber mardi la rentrée parlementaire. Face à des oppositions plus ou moins véhémentes, l’exécutif et la majorité en disent le moins possible, en espérant que la tempête passe.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Exécutif
Kohler, Dupond-Moretti : et soudain, il ne se passa rien
Le président de la République n’a pas jugé nécessaire de réagir après l’annonce du procès à venir de son ministre de la justice et de la mise en examen de son bras droit. Il mise sur le relatif silence des médias. Et ne s’y trompe pas.
par Michaël Hajdenberg

La sélection du Club

Billet de blog
L'Italie post-fasciste : en marche vers le passé
La victoire du post-fascisme, déflagration annoncée, menace nos systèmes démocratiques imparfaits et l'Europe qui subit une guerre de conquête et un bouleversement interne avec ces extrêmes-droites qui accèdent au pouvoir. Faut-il attendre les catastrophes pour crier ? La remise en cause de vieux réflexes ne demandent-elles pas une actualisation pour agir sur notre époque sans se renier ?
par Georges-André
Billet de blog
La grande nostalgie
Les nostalgiques de l'ère fasciste s'en donnent à cœur joie pour ressortir les reliques de l'époque. Dimanche matin à Porta Portese, le plus grand marché aux puces de la capitale, j'ai trouvé un choix impressionnant de memorabilia de l'ère Mussolini.
par D Magada
Billet de blog
Après les élections, vers le post-fascisme
Aujourd'hui, en Italie, l'institutionnalisation du fascisme va porter l'agression raciste et patriarcale à un niveau supérieur. Avec cette combinaison du fascisme et de la technocratie, le gouvernement Meloni ne sera probablement pas simplement un gouvernement Draghi plus raciste. Nous verrons dans quelle mesure les alliances internationales, l'Union européenne et la Présidence de la République pourront limiter et contenir les dégâts. 
par Bruno Montesano
Billet de blog
Ouvrir les yeux sur le fascisme qui vient
Un peu partout, « la loi et l’ordre » s’imposent, sous une forme directement inspirée des années 40 comme Italie, ou de façon plus insidieuse, comme chez nous. De L’écofascisme au post-fascisme en passant par l’autoritarisme policier ultra-libéral, c’est cinquante nuances de brun. Et il va falloir commencer à sérieusement s’en inquiéter, si on ne veut pas voir nos gosses grandir au son des bottes.
par Mačko Dràgàn