cpatriat
Professeur émérite
Abonné·e de Mediapart

59 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 juin 2014

Sur un grand fiorasco universitaire : plus à l’Ouest, c’est l’Est…

cpatriat
Professeur émérite
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les jours sont faits pour nous reposer de nos nuits, disait le poète. Et il avait raison. Les rêves sont parfois des cauchemars épuisants. J’en connus l’épreuve ce matin. Cela faisait suite à une déclaration de la Secrétaire d’État à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche qui venait de franchir une nouvelle frontière. Et comme on dit, quand les bornes sont passées, il n’y a plus de limite. Certes, grâce à elle, plusieurs de mes nuits avaient déjà été hantées par des têtes de méduses : je veux parler de ces monstres, nés d’un accouplement sans âme entre managers et bureaucrates qu’on appelle les COMUE. Elle avait aussi provoqué un rêve, heureusement plus hilarant, en constituant un comité Théodule pour concevoir sa Stratégie Nationale de l’Enseignement Supérieur. Mais tout cela est broutille et s’efface sous cette stupéfiante analyse émanant d’une responsable d’un grand service public, d’un gouvernement de Gauche de surcroît.

C’était pendant l’horreur d’un reportage sur France Inter, dédié à la recherche publique. J’ai écouté, avec du mal à entendre. J’ai repassé le disque de ma mémoire. Mais, tel Sully Prudhomme, « O souvenir, l’âme renonce, effrayée à te concevoir ! » J’ai donc fait fonctionner la rediffusion. Elle l’avait bien dit. En réponse au constat d’affaiblissement de la recherche, notamment du fait d’une pyramide des âges défavorable, la ministre acquiesce : oui, le nombre de postes ouverts aux concours a diminué ; oui, on a de plus en plus recours aux contrats sur projet, ce qui précarise les jeunes chercheurs. Mais comment remédier à cette situation constatée : tout de même pas en recrutant des fonctionnaires ! Alors que faire ? Il suffit pardi d’inciter les entreprises à développer la recherche ! L’avenir est donc là, dans ce gisement privé. Le bonheur du laboratoire est à l’usine.

Qu’il y ait un raccordement entre la demande industrielle et les chercheurs, nul n’en contestera l’utilité, voire la nécessité. Mais résoudre les insuffisances toujours plus criantes du service public en ouvrant cette seule voie pour remède relève de l’inconscience. Décidément, l’échelle des valeurs a perdu ses barreaux.

Devant ces étranges dérives, que nous reste-t-il à faire ? Glisser au fil de l’eau en chantant la psalmodie des rameurs sur le Zambèze : « Nul ne sait d’où il vient, nul ne sait où il va » ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Éducation
« On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali
Journal
Professeurs non remplacés : la Cour des comptes dénonce une « défaillance institutionnelle »
Dans un rapport publié jeudi, les magistrats financiers se penchent sur les absences des enseignants qui font perdre aux élèves 10 % d’heures de cours dans les lycées. Les deux tiers sont liés à une mauvaise organisation de l’Éducation nationale.
par Faïza Zerouala

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo