CydZ
CEO
Abonné·e de Mediapart

61 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 déc. 2013

Réforme des rythmes scolaires, on fait le bilan ?

CydZ
CEO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Selon le décret janvier 2013, les rythmes scolaires des écoles élémentaires et maternelles françaises seront changés à partir du calendrier 2014. En semaine, une demi-journée de 3 heures sera ajoutée. Suivant les communes, cette journée peut être faite le samedi ou le mercredi matin. Par ailleurs, le décret signale que le changement sera appliqué à la rentrée 2013. Toutefois, les municipalités pourront reculer l’application de la réforme en 2014. Ce changement est à signaler à l’inspection académique au plus tard le 31 mars 2014.

Les objectifs de cette réforme des rythmes scolaires

La réforme des rythmes scolaires est faite pour poursuivre un objectif pédagogique à partir du calendrier 2014. Il vise à bien proportionner les heures de classe durant la semaine. À cet effet,  elle allège la journée tout en apportant un programme précis durant les moments où la faculté de concentration de chaque élève est meilleure. Ainsi, les enseignements seront programmés pour favoriser la réussite scolaire. Grâce à la meilleure répartition des heures de classe, la réforme assure le respect des mouvements naturels d’apprentissage de chaque élève. Les élèves en difficulté scolaire seront suivis de près afin de trouver une solution adaptée avant les heures de sortie. Ils pourront également prendre part aux différentes activités organisées notamment le sport et la culture afin de développer leur curiosité intellectuelle. D’ailleurs, la mise en œuvre de la réforme est flexible afin de pouvoir se pencher sur les particularités et les contraintes qui peuvent survenir. En conclusion, la réforme des rythmes scolaires du calendrier 2014 a pour but de favoriser la réussite scolaire de tous les élèves.

Les bilans constatés depuis sa mise en place

La réforme apporte un changement sur le calendrier 2014. Les journées de classes seront plus chargées que d’habitude. La rentrée scolaire a repris le calendrier de quatre jours et demi et provoque le mécontentement des parents. D’après eux, les élèves sont fatigués et déstabilisés. Ce problème provient des horaires qui ne sont pas fixes et le nombre d’animations proposées entraine plusieurs enseignants à la fois. Ainsi, ils seront obligés de changer de professeurs à chaque activité. Le bilan fait découvrir aussi que la réforme fait état de problèmes de ménages, car les élèves et les parents seront toujours sous pression. Par ailleurs, les organisations syndicales dénoncent que  la réforme entraine une dégradation des conditions de travail des enseignants, la remise en cause de la gratuité d’accès à l’école publique ainsi  qu’à l’instauration de l’inégalité de traitement des élèves. De plus, les écoles n’ont pas les installations adéquates pour les activités municipalisées. À cet effet, elles seront pratiquées dans la salle de classe, ce qui engendre l’impossibilité de préparer les cours du lendemain dans de bonnes conditions.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau