Savez-vous ce qu’est une lithographie ?

L’art a pris bien des formes à travers le temps. Plusieurs procédés ont été développés pour inspirer une certaine originalité aux œuvres. La lithographie est l’une de ces techniques. Qu’est-ce donc une lithographie ? Comment la réalise-t-on ? Quelle est son utilité ? Voilà autant de questions que pourra se poser un novice. Cet article vous éclairera sur le sujet.

Définition de la lithographie

La lithographie est une technique d’impression permettant de créer ou de reproduire des œuvres sur une pierre calcaire. Inventée par le dramaturge allemand Aloys Senefelder en 1796, elle a connu son apogée au XIXe siècle. Cette technique est une alternative à l’impression sur cuivre. Aloys découvre qu’en traitant la pierre avec de l’acide, elle offre des caractéristiques favorables à l’impression. Depuis, le procédé a été perfectionné jusqu’à l’obtention de la lithographie comme nous la connaissons aujourd’hui ; le principe de base restant inchangée.

Principe de la lithographie

A priori, la lithographie ne demande aucun savoir-faire particulier contrairement à la lithogravure. Elle est basée sur le principe de la répulsion entre l’eau et les corps gras. Il existe plusieurs recettes de préparation de la pierre. En pratique, l’on utilise une encre grasse (dite lithographique) et un crayon pour dessiner un tracé sur une pierre calcaire. Pour obtenir l’impression, la pierre est d’abord humidifiée. Poreuse, elle retient l’eau. On y appose alors l’encre qui s’attachera aux endroits dessinés et sera repoussée par l’humidité aux autres endroits. Après que la pierre soit assez imbibée d’encre, on y place une feuille puis on procède au pressage. On obtient alors une impression uniforme sur la feuille. Pour des impressions couleur, le même procédé est réitéré pour chaque couleur qu’on désire faire apparaître sur l’œuvre. En effet, la même pierre est rincée, grattée, poncée et réutilisée.

Valeur d’une lithographie

La procédure d’impression d’une œuvre réalisée par lithographie rend compte de l’unicité de cette dernière. Le nombre d’exemplaires est tout aussi limité. En effet, la qualité et la valeur d’une œuvre lithographique sont inversement proportionnelles au nombre d’exemplaires de cette œuvre.

Il est donc indiqué au bas des œuvres lithographiques, le numéro d’ordre de l’exemplaire sur le nombre total du tirage, la signature de l’artiste et probablement le titre de l’œuvre.

La lithographie numérique

Avec l’avancée de la technologie, on connaît aujourd’hui des lithographies réalisées selon des procédés numériques (Digigraphie). En un premier temps, il est procédé à la prise de vue de l’œuvre d’art. Le fichier numérique est alors préparé et traité afin de rendre compte de l’œuvre le plus fidèlement possible. Enfin vient l’impression numérique. Les imprimantes utilisées sont de très haute résolution (Epson ou Canon). Cette technique de reproduction moderne reste fidèle aux valeurs classiques de la lithographie. Le nombre de tirages reste donc limité et la signature de l’artiste est respectée. Cette méthode numérique offre l’avantage de l’utilisation d’une encre de qualité, spécialement étudiée pour être stable face à la lumière et résister dans le temps.

L’authenticité d’une lithographie

Pour assurer l’authenticité des œuvres lithographiques digitales, il est fourni un certificat daté et signé par l’artiste et le lithographe.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.