Cyranouille
QUINQUENNAT SOUS QUELQU'UN QUI N'A QUE HAINE ET CANON
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 avr. 2022

LA POPULACE, CE FIN GOURMET

6ème chapitre du récit rimé des cinq dernières années : Quinquennat sous quelqu'un qui n'a que haine et canon Disponible ici : https://quinaquehaineetcanon.tumblr.com/

Cyranouille
QUINQUENNAT SOUS QUELQU'UN QUI N'A QUE HAINE ET CANON
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

LA POPULACE, CE FIN GOURMET

Le miel, ses abeilles, n’ont besoin du bourdon

Leurs lampées de Bourbon au palais de bourbon

On dit que l’élite en pince pour le homard

Rougit sa langue au Châteauneuf ou au Pomard

Se gave et goberge, puis se baigne au champagne

Bamboche, agape de courtisan et compagne

Œufs pochés de truite, huile vierge de truffe

Caviar d’apparatchik, tartare de tartuffe

La populace a faim et reste un fin gourmet
Vomissant son pain noir, belle orgie d’entremet,

Indignée d’un dîner discret de gougnafier
D’un piètre Chalençon, d’un auguste Escoffier
Après la bombance fait bonne promenade
Soulage sa conscience au bon pauvre en panade
Les pauvres font vivre artistes, bateleurs,
Décideurs, à vivre au-dessus leurs malheurs
à rafraîchir haleine ou bomber bas de laines
Les ventres creux servent aux poches, aux mains pleines

Vous erriez, lambiniez, dans votre appartement

« - Le peuple souffre, Sir’
                                        - Ah ?

                                                    - Oui apparemment

- Mais qu’il mange ses doigts, mais qu’il ronge son sang,

Un homme doit rester digne et songe à son rang.
On ne peut plus régner paisiblement sans gueux
Qui crient forts, ces affreux, sales et belliqueux

Est-ce rue qui clame ou bien du gibier qui brame ?

Cette faune entame chant du salut, du blâme
Mais enfin que diable font ces grands galériens ?

- On ne peut tous mourir sur le mont Valérien
- Qui sont ces femmes, ces hommes qui suent des yeux ?

- Ce sont des séditieux qui sont déçus des cieux,
Ont l’illusion perdue comme une idée trahie.
Votre armée sans treillis, votre paix trop haïe
- Sont-ce des criminels ? - Non ils sont justiciers

Ils ont le cœur battant au sang des suppliciés
Au innocents les mains pleines ? Leur ventre vide

C’est le temps qui presse, c’est un joueur avide

Le char de l’Histoire tambourine à vos portes
La métamorphose d’Ovide ou des cloportes.»

Sous les lambris dorés, la guerre c’est la paix
Tout change, rien ne change au seuil de vos palais
La cours, ses miracles, ses parias, ses rebus
Fin du monde et des mois recommence aux débuts

Qu’espériez-vous Seigneur ? Que les humains dociles

Se laissent dépérir dedans leurs domiciles

Regardez-les passer, car ce sont les « sauvages...

De civilisation ». Moins bandits que vos sages

La griffe du lionceau, bave de louveteau
Le monde appartient à qui se soulève tôt...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal — Migrations
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut